Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2020 1 20 /07 /juillet /2020 22:49
Roman horrifique de Mick Law

Roman horrifique de Mick Law

Résumé : 
Losset, une petite bourgade isolée du monde en apparence paisible a pourtant dans ses racines un secret épouvantable. L'immensité de la forêt abrite les ténèbres que seul son passé pourrait murmurer. Des cadavres déchiquetés, des disparitions ainsi qu'une entité satanique répandant sa colère à travers une volonté sournoise.
Un groupe de jeunes amis sera confronté à une vérité accablante au cœur de ce cauchemar perpétuel. Mais la vérité est-elle toujours ce que l'on croit savoir ou a-t-elle un autre visage ?

Mon avis : pour jeunes adultes et adultes 

J’ai bien apprécié d’entrer dans cette histoire démoniaque. Le début, tranquille, n’augure pas des événements épouvantables que vont vivre les jeunes collégiens, surtout Marie et son amie Samantha.
Le vrai visage de Losset, petite bourgade calme d’apparence, se révèle au grand jour. Le caractère de chacun des personnages même secondaires de ce roman est fouillé et très crédible. Je suis admirative devant cette prouesse car il y en a beaucoup et aucun ne ressemble à l’autre.

Au fur et à mesure de ma lecture, je m’attachais aux couples formés par David et Yannick ou bien Ethan et Dimitri. On cerne parfaitement leurs sentiments, les liens qu’ils entretiennent les uns envers les autres. On s’enfonce dans un mystère résolu dans les dernières pages et encore il y a un rebondissement.

Je recommande la lecture de ce livre si vous aimez être dépaysé, passer par une palette d’émotions étendues. Faites attention aux cailloux pointus semés sur votre route de lecteur.

 

Partager cet article
Repost0
8 février 2019 5 08 /02 /février /2019 20:22
TREFONDS Thriller de Tom Clearlake chez Moonlight éditions déc 2018

TREFONDS Thriller de Tom Clearlake chez Moonlight éditions déc 2018

TREFONDS de Thomas Clearlake

Genre : Thriller/Terreur

Lecture vertigineuse ! Les adeptes de sensations fortes devraient apprécier. Vous n’imaginerez pas le dixième des péripéties que le personnage principal, flic de son métier, mais obligé de se mettre au vert, ou plutôt à la boisson, à cause d’une sale bavure commise par sa volonté de protéger son meilleur ami, va devoir endurer… Celui qui vous mènera dans les sous-sols de Montmartre, Luca, possède un acharnement à toute épreuve et aussi des potes prêts à se sacrifier pour lui.

L’auteur nous « baladera » en surface et sous terre, là où se trouve l’Infernum, un dédale symbolisant les cercles de l’Enfer. Millefeuille de perversité. Malgré des moments très durs, le satanisme est peu évoqué en tant que secte morbide impliquée dans des sacrifices rituels de jeunes enfants par exemple. Ici, il s’agit plutôt du rapport maître / esclave et des jeux de pouvoirs à travers des combats de genre gladiateurs.

L’amour peut agir comme un déclencheur et sur Luca, ça marche dès qu’il croise le chemin de Tanya, jeune femme prisonnière de l'Infernum, mais échappée le temps d'une nuit.
J’ai dévoré les 350 pages assez vite, puis j’ai laissé du temps avant d’écrire mes impressions.

J’ai donc vécu une plongée chez des gens qui pratiquent le Mal comme d’autres s’adonneraient au chant, une simple routine. Difficile de croire que sous les pieds des parisiens règnent la loi de la jungle, du mépris pour la vie, la violence gratuite…  

La fin donne un espoir que tout cela cesse bientôt car bien sûr les élites, les autorités religieuses catholiques trempent dans cette vaste barbarie.

J’ai beaucoup aimé le personnage du frère de Tanya, Radko, russe surentraîné et d’une force impressionnante qui participe activement à la recherche de Luca et de sa sœur. J’admire le travail de documentation qui n’est jamais pesant, mais qui sert l’intrigue.

Je vous recommande cet auteur qui réussit à me captiver avec retenue (alors même que le thème ne l’est pas – il est tout en démesure ce sujet et assez complexe). J’adhère tout à fait à ses histoires incroyables !

4 ème de couverture : Luca Ferrand est un jeune lieutenant de police prometteur. Jusqu'au jour où il commet une erreur irréparable. Six mois de mise à pied. Au matin d'une nuit d'errance dans Pigalle, il rencontre une jeune femme, Tanya. Elle lui dit être menacée et le supplie de l'aider. Ils vivent une nuit d'amour qui les marque du fer de la passion. Lorsqu'il lui dit qu'il est policier et qu'il peut l'aider, elle disparaît. Quelques jours plus tard, il apprend qu'un corps a été retrouvé : le corps d'une jeune femme, décapité, gisant dans un container au fond d'une impasse de Pigalle. L'autopsie révèle que cette jeune femme s'adonnait à des pratiques sexuelles extrêmes et qu'elle appartenait corps et âme à ceux qui lui ont ôté la vie. Une esclave, entièrement soumise à la volonté de ses maîtres. Sur son corps, un tatouage étrange. Le même que portait Tanya. Malgré sa suspension, Luca va se lancer dans une enquête acharnée qui va peu à peu accaparer sa raison. Il va s'enfoncer dans les bas-fonds des nuits parisiennes à la recherche de Tanya. Mais les voies qu'il empruntera seront sans espoir de retour.

Lien d’achat :

http://www.tomclearlake.com/product-page/tréfonds-format-broché

Blog de l’auteur : http://www.tomclearlake.com/

 

 

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2019 5 04 /01 /janvier /2019 23:09
Thriller Fantastique sorti en mai 2018, de Tom Clearlake chez Moonlight éditions, 400 pages environ

Thriller Fantastique sorti en mai 2018, de Tom Clearlake chez Moonlight éditions, 400 pages environ

L’essence des ténèbres Tom Clearlake éditions Moonlight date de publication mai 2018

Résumé :

La petite ville de St. Marys est frappée par des disparitions denfants inexpliquées. Cinq au total, en lespace de quatre mois. Bien quaucun indice formel n’ait été relevé par les forces de police, tout porte à croire quil sagit denlèvements. Le FBI est chargé du dossier.
L
agent spécial Eliott Cooper est envoyé sur place pour enquêter.
Peu
à peu, il va être confronté à des faits qui ne relèveront plus de ses compétences dagent, mais de sa capacité à lutter contre un mal obscur qui semble s’être emparé des forêts alentour de la ville et ça nest que le début de son enquête.

 

L’histoire débute par la découverte d’une mission pour l’agent du FBI Eliott Cooper, celle de trouver qui a enlevé de très jeunes enfants aux alentours de St Marys, commune de Pennsylvanie aux USA. S’il pouvait retrouver les disparus dans des circonstances mystérieuses, il en serait très heureux. Vivants tant qu’à faire… On espère avec lui bien sûr.  Après un trajet en voiture afin de rencontrer un de ses collègues chargé de lui remettre le dossier, on en apprend plus sur l’affaire qui débute il y a cinq mois et qui comptabilise déjà cinq enlèvements.  

Nous voici au cœur d’une enquête classique qui va vite dévier vers un traitement plus paranormal lorsque cet agent va explorer les environs de la cabane où il a élu domicile, à proximité du lieu des disparitions, une ferme près de St Marys dans la forêt.

Son enfance et ses souvenirs nous seront rapportés, en particulier sa liaison avec une jeune recrue Lauren qu’il a formée, ce qui rend notre enquêteur sympathique et humain à ce moment.

Après la découverte, au milieu de la forêt, d’un vallon envahit de brouillard, au silence anormal qu’il va explorer contre toute prudence, les événements basculeront vers autre chose qu’une simple enquête.

À partir de là, son apparence changera ; il fera partie des entités sombres et ne sera plus maître de ses actes. Les descriptions très fines des pensées de Cooper montrent la démesure de ce qu’il devient malgré sa volonté de retarder l’inéluctable avec l’aide de Lauren.

J’ai bien aimé les passages autour de la noirceur, que ce soit le matériau utilisé par ces forces antédiluviennes, la transformation d’Eliott en Sentinelle, les implications de scientifiques construisant des extracteurs colossaux en vue de satisfaire aux ordres des Hominum primusÀ découvrir donc !

Les 400 pages se lisent facilement car l’écriture concise, fluide permettent de ne pas se perdre dans ce scénario à rebondissements où le personnage principal se retrouve bien seul au fur et à mesure que l'on avance en sa compagnie.

Bravo à cet auteur que je ne connaissais pas d’avoir réussi à construire une intrigue palpitante que je ne suis pas près d’oublier.

Vous devriez apprécier ce roman à la fois thriller et fantastique si comme moi vous aimez être surpris.

Lien d'achat du livre :

 http://www.tomclearlake.com/l-essence-des-tenebres?fbclid=IwAR1GKKWJIgcEoDPmUbS6at8a00Sn3ttPBybsfpCyrFq4P3u2gPj27CRaOjM
  

 

Partager cet article
Repost0
13 juin 2018 3 13 /06 /juin /2018 17:00
Peaux-Mortes dans la Collection Clair Obscur chez Evidence Editions Auteur : Françoise Grenier Droesch

Peaux-Mortes dans la Collection Clair Obscur chez Evidence Editions Auteur : Françoise Grenier Droesch

Un de mes écrits, une novella, Peaux-Mortes a eu l'honneur de figurer sur le blog Mille et une pages de LM ou Mille et un livres LM dans un article très positif. Merci beaucoup à Martine Lévesque pour son avis qui va m'encourager à continuer dans cette veine…

Voilà le lien : 

http://lesmilleetunlivreslm.over-blog.com/2018/06/peaux-mortes-francoise-grenier-droesch-evidence-edition-par-martine-levesque.html

Pour se le procurer :

http://www.evidence-boutique.com/clair-obscur/peaux-mortes

Partager cet article
Repost0
12 mars 2018 1 12 /03 /mars /2018 21:45
Roman genre SF d'Arsène Slab de 398 pages (en numérique, pour 2,99 €) et 525 ( livre imprimé)

Roman genre SF d'Arsène Slab de 398 pages (en numérique, pour 2,99 €) et 525 ( livre imprimé)

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un titre qui m'a été proposé en service presse par l'auteur :                                                                        

Planète
Comme il était précisé "SF", je me suis dit que j'allais aimer. En effet, j'ai apprécié ma lecture alors que le tout début mettait en scène une sorte de mage appelé Merlin. Là, j'ai pensé que l'auteur s'éloignait du genre prévu. Pourtant ce personnage est bien intégré à l'histoire générale puisqu'il apparaît au moment où la Terre devenue aride va bientôt mourir à cause des hommes. Il va lui donner une seconde chance en ensemençant la partie désertique (qui avant était luxuriante) et en amenant des baleines dans la baie de San Francisco. Très belle scène de prologue, je trouve.

Ensuite on passe à d'autres personnages, trop à mon sens et parfois je me suis perdue. J'ai eu du mal à me rappeler leurs caractéristiques quand on les revoyait cinq chapitres plus loin ! 

Chapitre 1 : Donc le professeur donne une conférence avec des passages assez techniques qui m'ont été difficiles à lire sans avoir envie de dormir et de passer vite ce premier chapitre. Malgré cela, je salue le travail de recherches excellent que l'auteur nous restitue. On apprend pas mal de choses.

Il sera assassiné mais avant, on passe au capitaine Su Ming (chapitre 2), en délicate position vis à vis de ses supérieurs. Il a des obligations pénibles dont s'occuper d'un prisonnier particulier. Ce dernier a des pouvoirs (il a plongé toute une ville dans l'obscurité et provoque des dégâts) qu'il ne sait pas contrôler. Ils intéressent la Chine pour s'en servir. Le jeune prisonnier est soumis a des expériences par exemple et surtout il est enchaîné et enfermé dans une forteresse (sans nom) dont on ne peut s'évader.  

Chapitre 3 : retour avec Merlin en compagnie d'un aigle qui s'avèrera être un guerrier d'un haut niveau maniant le sabre avec dextérité...

Chapitre 4 : mort du professeur et dévastation de tout un territoire par un personnage maléfique dont on ne sait rien (jusqu'à la fin du roman d'ailleurs).

Chapitre 5 : retour dans la forteresse où l'on en apprend un peu plus sur le prisonnier, pris en otage malgré sa coopération pour endommager les entreprises de la Silicon Valley. On ne sait pas vraiment pour quelle raison, les chinois veulent fichent la pagaille, à part une cyber guerre avec les américains en représailles de rumeurs d'évasion fiscale...  

Chapitre 6 : Amanda Cruz, une des élèves du professeur assassiné pratique l'escalade et aimerait valider cette discipline pour son master. Pas de chance, elle rate la mention. Elle repense à Start Cohen et plus tard on la suivra, menant une enquête car l'affaire est étouffée. 

Je ne vais pas continuer à passer en revue chaque chapitre, mais voici le découpage de ce roman. Je trouve que ça ne permet pas de s'immiscer facilement dans les différentes actions et cela donne un style haché parfois et donne l'impression d'un résumé à chaque chapitre.

Bon gré, mal gré, je poursuivais ma lecture, en espérant qu'une issue à tous ces débuts d'intrigues allait se profiler. Que nenni !

Je me suis lassée vers le milieu, ne sachant pas pourquoi l'auteur ouvrait autant d'arcs narratifs sans jamais en refermer un seul. Ce n'est qu'à la fin que j'ai compris qu'il s'agissait d'un premier tome (une première partie)... Donc, pour les courageux, courageuses (que je ne suis pas car je préfère lire des nouvelles ou des romans "One Shot" courts), il faut attendre le deuxième tome, la suite, qui devrait permettre des résolutions. Pour l'instant, je suis restée sur ma faim et n'ai pas tout compris. Il y a une organisation secrète qui opère en parallèle, bien obscure.

Sinon, pour les points positifs : un énorme travail de documentation sur pas mal de sujets.

Des passages oniriques et descriptifs ainsi que de très belles images indiquent que l'auteur s'y connaît pour donner vie à ses personnages et son univers futuriste.

Un univers foisonnant et des situations tellement surprenantes que l'on ne devrait pas s'ennuyer. 

Je vous conseille malgré ce découpage pas très heureux, la lecture de ce roman. J'encourage l'auteur à nous livrer le plus vite possible une suite.  

Merci pour la confiance que l'on m'a accordée et le partage de cette saga du futur, dystopique pour l'instant.  

La description sur les plateformes de vente en ligne est celle-ci :  

 

Dans un futur proche, où pollution, "ubérisation" et religion paupérisent l'humanité...Après un long sommeil, un célèbre magicien apparaît sur un pylône du Golden Gate Bridge.Toujours en Californie, à Davis, Stuart Cohen, éminent professeur, est froidement assassiné. Intriguée par certains dysfonctionnements dans l'enquête officielle, une de ses étudiantes décide d'en savoir plus sur cet étrange meurtre. Enfermé dans la forteresse sans nom, un prisonnier attend résigné l'heure de son exécution. Pour quelles raisons la Chine souhaite-t-elle le faire disparaître coûte que coûte ? Y aurait-il un rapport avec ce drone russe récemment intercepté dans cette région reculée ?Mokhtar Al Badadi contrôle son immense califat d'une poigne de fer. La rumeur prétend qu'un donateur anonyme a doté le calife de l'arme atomique. Et que ce dernier aurait un plan secret pour perpétrer des attentats. Face à ces menaces, pour la première fois de leur histoire, les États-Unis, malgré la profonde crise économique qu'ils traversent, pourraient envoyer des robots à la place d'humains au combat. Longtemps en possession de la pierre d'Antarès, son détenteur découvre enfin comment utiliser son pouvoir destructeur. Quels buts poursuivent les différents protagonistes ? Particulièrement les membres de cette très puissante organisation, tenant conciliabules dans ce lieu hors d'atteinte pour le commun des mortels ?

On voit que de nombreuses questions sont posées qui ne sont nullement résolues. Il faudra attendre la suite de ce premier tome pour connaître l'évolution de tout ceci...

Liens : http://www.amazon.fr/Planète-Arsène-Slab-ebook/dp/B079C2N7Q5 

LIBRINOVA

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2017 6 15 /07 /juillet /2017 22:54
Roman fantastique / Séquestration / Enquête paranormale / Avec Le Comte de Nerval et Herbert Léonidas / Pour Adulte
Roman fantastique / Séquestration / Enquête paranormale / Avec Le Comte de Nerval et Herbert Léonidas / Pour Adulte

Roman fantastique / Séquestration / Enquête paranormale / Avec Le Comte de Nerval et Herbert Léonidas / Pour Adulte

Prix : 22 € + 3 € de frais de port

25 €

Taille : 14 x 21 cm

254 pages

Neuf

Possible de dédicacer le livre puisque je suis l'auteur

Partager cet article
Repost0
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 17:38
Couverture : Conception graphique : Éric Marcelin pour Manhattan Marilyn Editions Critic
Couverture : Conception graphique : Éric Marcelin pour Manhattan Marilyn Editions Critic

Couverture : Conception graphique : Éric Marcelin pour Manhattan Marilyn Editions Critic

Le prologue de ce roman nous entraîne à Manhattan, en mai 1962, aux côtés de Marilyn, star et icône américaine. L’immersion est totale, ce qui m’a beaucoup plu.

On sent que l’auteur s’est documenté sur l’actrice et les derniers jours de sa vie. Même sa personnalité transparaît à travers ces quelques pages (5) ainsi que ses amitiés amoureuses avec de nombreux hommes, en particulier John Kennedy, assassiné plus tard. On apprend qu’elle détient un secret révélé par John, pendant sa dernière nuit en sa compagnie et qu’elle ne peut vivre au grand jour avec cette révélation à cause du FBI, fil rouge du roman ; d’où cette phrase : « L’idée lui était venue soudain : elle devait mourir pour ne pas mourir. Comme une mort de cinéma ».

Tout au long du récit, on rencontre des personnages forts surtout une ancienne marine en Irak, Kristin Arroyo qui ne se laisse pas démonter par le système et milite en faveur des droits des plus démunis avec le mouvement « Occupons Wall Street », ressemblant aux Indignés d’Europe. De nationalité hispanique et sans famille, elle possède de nombreuses qualités dont celle de savoir se battre et utiliser son intelligence du terrain à son avantage en toutes circonstances.

Bravo pour ce personnage principal qui change des romans de ce genre (thrillers).

Le hasard la fera rencontrer un photographe, Nathan Stewart qui aimerait la prendre en photo afin d’alimenter son expo sur le mouvement des OWS, ce qu’elle acceptera avec difficulté. Puis, en discutant dans sa galerie, Kristin lui montrera des clichés de son grand-père qu’elle n’a pas connu car étant mal vu de sa famille, il était mis à l’écart. Tirages montrant Marilyn Monroe et que Nathan, membre d’une fondation destinée à sa mémoire, considère comme inédites et surprenantes. L’auteur des photos, le grand-père de Kristin apparaît soudain célèbre ; il s’agit d’Edward Pyle, peut-être une allusion à Eddie Pyle, l’opérateur qui filma le tournage Des Désaxés, dernier film de Marylin ?

Le photographe lui proposera de mêler les photos qu’il a prises d'elle avec celles de Marilyn, afin de marquer encore plus les esprits et de donner une visibilité au mouvement que la jeune hispanique défend.

À ce moment du récit, à partir de l’inauguration de l’expo intitulée : « Deux femmes rebelles à New-York », Kristin ne connaîtra plus le repos, devenant la cible de divers « chasseurs » tous ayant la volonté de détruire la vérité sur Marilyn et ses photos apparemment compromettantes.

Grâce à un ami du photographe, le milliardaire Mickaël et des potes anciens soldats devenus, clochards à cause d’une politique d’insertion inexistante, Kristin essaiera de comprendre pourquoi on veut la tuer... Que s’est-il vraiment passé autour de Marilyn pour que ces photos amènent le FBI à intervenir ainsi que la mafia ?

Ce thriller est haletant, je ne me suis pas ennuyée et j’ai apprécié la plume de Philippe Laguerre, son art du scénario à rebondissement, sa facilité à nous immerger dans des situations imprévisibles au travers de décors réalistes.

On sent que l’auteur connaît parfaitement cette ville de New-York et que le scénario a été réfléchi dans ses moindres détails alors qu’il s’agit d’une pure fiction. Celle-ci prend sa source avec des interrogations au sujet de la mort de Marilyn, si elle a eu lieu en 1962 ou bien si l’actrice vit encore. Une légende urbaine existante pose cette question.

Je recommande ce roman qui allie suspens, interrogations, mythes et Histoire dans une Amérique fascinante et violente.

Merci à Philippe Laguerre de m'avoir permis de lire cet ouvrage.

Pour se le procurer :

http://editions.critic.fr/nos-livres/policier-thriller/manhattan-marilyn.html

http://livre.fnac.com/a9357057/Philippe-Laguerre-Manhattan-Marilyn

http://www.amazon.fr/Manhattan-Marilyn-Philippe-Laguerre/dp/B019OSYJJG

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 16:49
Thriller sorti le 14 avril 2017, Sema'Isain. Couverture de Floating Fantask

Thriller sorti le 14 avril 2017, Sema'Isain. Couverture de Floating Fantask

Le miroir du damné

Auteur J.B. Leblanc et Frédéric Livyns

Couverture : par Floating Fantask

On entre dans ce thriller par un prologue présentant un personnage clé de l’histoire : Lucy, ce qui m’a de suite accrochée. On veut en savoir plus, sur le pourquoi de son état et de son angoisse… Et sur ce miroir que libérerait, on ne sait pas trop quoi à ce stade. J’aime beaucoup cette entrée en matière.

Ensuite on passe à un autre personnage, Alain qui sera une des premières victimes d’une sorte de malédiction s’abattant sur Tarsac. Mais le fait d’avoir en tête le prologue m’a fait comprendre (ainsi que le dessin de couverture) que le miroir y est pour quelque chose. Donc, je me suis intéressée beaucoup plus à la psychologie des personnages encore vivants car bien vite ils nous quittent dans d’affreuses souffrances ! Ils sont tous très bien campés et ont tous des priorités liées à leur fonction pour le policier principal, en charge du dossier - Gérald Courtas ou le maire et chef de la police du village, Martin Fabre - ou bien liées à leur histoire personnelle.

Tout se met en place progressivement, un peu trop lentement à mon goût car les chapitres découpés en zoom sur les protagonistes donnent parfois des informations répétitives. Il y a Kalvyn, pièce maîtresse, venu spécialement s’occuper de l’enterrement de son père car il est le seul « survivant » de la famille. Il s’interroge sur les circonstances de ce décès puisqu’on lui refuse l’ouverture du cercueil. Il est persuadé qu’on lui cache des choses et en effet ! Par son regard et ses actions, on découvre Tarsac et son climat difficile à supporter, déjà par les tensions entre les habitants, puis par l’histoire de crimes antérieurs commis par un certain « réducteur » dont on fera la connaissance dans les chapitres suivants à plusieurs reprises et pour finir à cause de la chaleur insupportable qui y règne.

502 pages où l’on ne s’ennuie pas et où je guettais le moment de bascule vers l’innommable. Je n’ai pas été déçue ! Les derniers chapitres sont très réussis de ce côté-là !

Je ne dévoilerai pas le dénouement à la hauteur logique de ce qui est suggéré tout au long du livre. Vraiment, je salue l’imagination, la faculté de transcrire des émotions et descriptions prenantes des auteurs. Du bon boulot.

Le résumé par Sema Éditions :

« Au cœur du massif des Maures, le petit village de Tarsac est le cadre de meurtres sauvages qui font ressurgir la peur et la paranoïa.

Qui est cet assassin particulièrement retors qui ne laisse aucune trace et semble connaître parfaitement ses victimes ?

C’est ce que devront découvrir le lieutenant Courtas du SRPJ de Toulon et Martin Fabre, le chef de la police municipale. Cette enquête les confrontera à des croyances révolues sur fond de sorcellerie et à un étrange miroir qui semble être le cœur de l’énigme.

Mais, dans cette cuvette infernale écrasée par la chaleur, les morts se succèdent à un rythme effréné, et le temps leur manque… »

Pour l'acheter : http://www.sema-diffusion.com/editions/le-miroir-du-damne/

 

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 18:54
Roman fantastique paru en 2010, disponible à la médiathèque de Troyes (10000) ou Amazon

Roman fantastique paru en 2010, disponible à la médiathèque de Troyes (10000) ou Amazon

Voici le lien du blog de lecture où Nathalie donne des avis sur de nombreux romans : http://lechatquilit.e-monsite.com/pages/j-ai-lu-pour-vous/le-piano-malefique.html#AE5zuPYbOIevQfTK.01

Pour résumer :

Quel est le mystère qui a fait disparaître toute une classe, partie en voyage scolaire entre Troyes et Brienne le Château, puis les faire réapparaître, complètement hagards, malades et  vieillissants ? C’est ce que va essayer de comprendre Herbert. 

Un enquête autour d’un château qui n’existe pas ou plus, d’un bus rempli d’enfants qui disparaît et d’un soit disant vampire, voilà où nous embarque Françoise Grenier DROESCH, dans ce roman. Je n’en révèle pas plus, aux futurs lecteurs d'aller découvrir ce qu’il s’est réellement passé…

J’ai pris un grand plaisir à lire ce livre énigmatique et plein de rebondissements qui se passe dans notre département, dans des lieux que je connais. En refermant ce livre, ma question est : est ce que je vais programmer une sortie avec les enfants du centre de loisirs, cet été, aux Terres Rouges ? Pas sur !!!

Un bon premier roman, et un auteur à suivre !!!


Read more at http://lechatquilit.e-monsite.com/pages/j-ai-lu-pour-vous/le-piano-malefique.html#6ExXeLA2qU1SEdUA.99

MERCI BEAUCOUP pour cette sympathique chronique !!! ^^

Toujours disponible ici : http://livre.fnac.com/a6864675/Francoise-Grenier-Droesch-Le-piano-malefique?Origin=affilinet484633&affmt=2&affmn=1 pour 20,80 € si retrait en magasin

Ou bien dans ma boutique auteur : http://www.amazon.fr/PIANO-MALEFIQUE-Fran-Grenier/dp/2304033180/ref=asap_bc?ie=UTF8

 

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 18:29
Un premier roman en bibliothèque : très fière !  (Médiathèque de Troyes, 10000)

Un premier roman en bibliothèque : très fière ! (Médiathèque de Troyes, 10000)

Voici le lien d'un blog de lecture où une personne que j'apprécie beaucoup, comme auteure (Hélène DUC) et comme personne, poste des avis sur des romans ou recueils ^^ 

http://ladelyrante.wordpress.com/2016/10/31/le-piano-malefique-de-francoise-grenier-droesch/

"

Note : 4étoiles-trèsbonmais

Synopsis :

Pendant trois jours, une classe de CM2 et ses accompagnateurs ont disparus. D’après leurs dires, ils auraient été enfermés dans le château du Comte de Nerval, où des phénomènes paranormaux ont lieu. De plus, ils auraient été obligés de l’écouter jouer du Chopin au piano pendant des heures. L’inspecteur Herbert enquête sur cette mystérieuse affaire.

séparateur

Lu dans des circonstances peu propices à l’enthousiasme (un séjour à l’hôpital), ce premier roman de Françoise Grenier Droesch, enseignante à la retraite que je ne connaissais jusqu’à présent que par ses nouvelles,  a pourtant réussi l’exploit de me faire oublier plusieurs heures durant ma situation peu réjouissante et à me changer agréablement les idées.

Il faut dire que l’intrigue proposée par Ce piano maléfique est très accrocheuse, prenante. Les personnages sont bien construits et attachants, notamment le héros principal, l’inspecteur Herbert.  Les lieux traversés sont très bien dépeints à la faveur de descriptions soignées et riches en détails qui m’ont permis de découvrir une région de France que je ne connaissais pas ou sinon que de nom.

Quant aux effets horrifiques et sanglants, ils sont bien dosés. Ni trop ni pas assez. Juste ce qu’il faut pour nous faire frissonner de plaisir !

Par ailleurs, le rythme enlevé sur lequel se déroule l’enquête ajoute encore un charme supplémentaire à ce récit sombre et mystérieux. On ne s’ennuie pas une seconde durant notre lecture tant nous sommes curieux de savoir comment l’histoire va se terminer.

Entrecoupée épisodiquement par les monologues intérieurs du personnage principal, Herbert,  (habile procédé utilisé par l’auteure qui nous permet de mieux le découvrir et de nous y attacher) l’intrigue progresse d’une manière logique et nous tient en haleine jusqu’au dénouement. Une fin satisfaisante qui ne nous laisse pas sur notre faim !

Comme tout premier roman qui se respecte, on notera, certes, ici et là quelques petites maladresses dues à l’inexpérience. Notamment au niveau des dialogues parfois un peu vite expédiés ou confus (on ne comprend pas toujours qui s’exprime ou qui parle à qui).

De légers défauts qui, à mes yeux, ne gâchent en rien le plaisir ressenti à la lecture de ce bon roman que je vous conseille de découvrir. Sous cette belle couverture, à la fois sobre et élégante, orné d’un joli titre intriguant, vous attend une histoire fantastique divertissante à souhait.

Mais… chut ! Écoutez ! Entendez-vous Le Piano Maléfique vous jouer sa petite musique envoûtante ? Alors, qu’attendez-vous ? Laissez-vous tenter !

De petites indiscrétions m’ont laissé entendre que Françoise Grenier Droesch songeait à donner une suite à ce premier opus très plaisant. Vivement ! "

Lien d'achat (FNAC qui est le moins cher car possibilité de le récupérer sans frais de port dans l'un de leur magasin = 20,80 €) : http://livre.fnac.com/a6864675/Francoise-Grenier-Droesch-Le-piano-malefique

Sinon, on peut me contacter (j'en ai encore chez moi à dédicacer) sur ma page Facebook : http://www.facebook.com/Le-piano-maléfique-page-auteur--116958348386776/ 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de francoisegrenierdroesch auteur fantastique
  • : Je mettrai mes essais littéraires, mes coups de coeur, des liens vers mon roman fantastique " LE PIANO MALÉFIQUE " car je me suis découvert une passion pour l'écriture alors que jusque là, je dessinais et gravais. Mais, je suis enseignante et donc, j'ai peu de temps à consacrer à ce blog, ne m'en voulez pas d'être parfois longtemps absente ! Du Cauchemar au rêve, il n'y a qu'un livre ! ( La Confrérie de l'imaginaire )
  • Contact

  • francoisegrenierdroesch
  • D'abord, j'ai toujours dessiné,( mon père étant peintre d'aquarelles superbes sur le vieux Troyes et œuvrant pour les Bâtiments de France comme adjoint d'architecte, j'ai hérité de son don pour le dessin ).Des rêves/cauchemars traînent dans
  • D'abord, j'ai toujours dessiné,( mon père étant peintre d'aquarelles superbes sur le vieux Troyes et œuvrant pour les Bâtiments de France comme adjoint d'architecte, j'ai hérité de son don pour le dessin ).Des rêves/cauchemars traînent dans

Texte Libre

Recherche