Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2019 2 05 /03 /mars /2019 18:00
Recueil de nouvelles SOUS NOS PAS, LE NEANT chez EE collectionn IMAGINAIRE

Recueil de nouvelles SOUS NOS PAS, LE NEANT chez EE collectionn IMAGINAIRE

Bonjour mes amis lecteurs et auteurs... Vous qui passez par ici...
Je suis très heureuse de vous présenter ma prochaine publication qui sera un recueil de nouvelles plutôt horrifiques. Certaines ont déjà été publiées dans des Anthos (j'ai récupéré les droits depuis) et d'autres non.
Il sera disponible en librairie ou sur le site des éditions (Evidence Editions https://www.evidence-boutique.com/collections/imaginaire/fantastique-et-horreur). 

Différents genres, mais principalement du fantastique sombre. Il y a un texte dans le genre thriller, un autre qui prend plusieurs mythes grecs (Lamia, le minotaure) pour en faire la trame d'une histoire épouvantable, à mon goût ^^ 
J'espère que vous serez surpris, agréablement ou pas devil  

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2019 7 06 /01 /janvier /2019 18:50
Des voisins d'Enfer Auteur : Hélène DUC chez Evidence Editions Collection Farfadet Adapté aux lecteurs dyslexiques paru en juillet 2018

Des voisins d'Enfer Auteur : Hélène DUC chez Evidence Editions Collection Farfadet Adapté aux lecteurs dyslexiques paru en juillet 2018

Des voisins d’Enfer Hélène Duc

Evidence Editions Collection Farfadet paru en juillet 2018

 

Il y a déjà plusieurs mois que j’ai terminé ce petit roman jeunesse. Je vous le recommande chaudement. La plume de l’auteure nous emmène au cœur d’un problème de voisinage pour le moins inquiétant. Lukas, jeune garçon de 13 ans qui accompagne son père afin de faire cesser le vacarme continuel de cette famille nouvellement installée en face de chez eux ira de surprises en frissons ! Déjà leur nom de famille « Báthory » et l’annonce dès les premières pages de leur appartenance à une lignée de sorciers célèbres donnent à penser qu’il n’est pas prudent de s’aventurer en pleine nuit dans leur propriété maléfique…

Tout l’art d’Hélène Duc consiste à divertir de jeunes lecteurs avec les codes d’une littérature plus exigeante. Elle y réussit avec un talent certain qui m’a fait passer un excellent moment malgré mon grand âge. Les péripéties s’enchaînent sans temps mort et la fin m’a agréablement surprise car je ne me doutais pas du tout de ce retournement de situation.

Si vous avez des enfants en âge de lire, offrez-leur ce petit bijou d’intelligence et d’imagination qui les emmènera hors de leur cadre habituel. Une belle expérience de lecture enrichissante pour un petit prix.

Adapté aux lecteurs dyslexiques par la police de caractère, ce titre a toutes les qualités d’un bon roman jeunesse mêlant la vie réelle et le paranormal.

Quatrième de couverture : 
"
Salut, je m'appelle Lukas Jenkle, j’ai treize ans et, cette nuit, je vais vivre l’aventure la plus terrifiante de toute ma vie ! C’est sûrement le prix à payer, lorsqu’on habite à côté d’une vieille famille de sorciers, aux ancêtres réputés pour leur cruauté (les Báthory, ça vous dit quelque chose ?). Surtout quand ces dangereux voisins décident d’organiser une grande fête dans leur jardin pour célébrer le Sabbat de Lughnasadh avec tous leurs copains, as de la baguette magique ! Vacarme et nuit blanche assurés ! Mais cette fois, ça ne va pas se passer comme ça, râle mon père, furieux de ne pas pouvoir dormir. Cette fois-ci, ces enquiquineurs vont l'entendre ! Foi de Jenkle ! Et le voilà qui part se plaindre auprès des fêtards... à ses risques et périls car il ignore qu’une très mauvaise surprise l’attend à l’intérieur de la maison... Pauvre papa ! S’il avait su quel danger le guettait, il aurait vite fait demi-tour, croyez-moi ! "

Lien d'achat : http://www.evidence-boutique.com/farfadet/des-voisins-d-enfer

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2019 5 04 /01 /janvier /2019 23:09
Thriller Fantastique sorti en mai 2018, de Tom Clearlake chez Moonlight éditions, 400 pages environ

Thriller Fantastique sorti en mai 2018, de Tom Clearlake chez Moonlight éditions, 400 pages environ

L’essence des ténèbres Tom Clearlake éditions Moonlight date de publication mai 2018

Résumé :

La petite ville de St. Marys est frappée par des disparitions denfants inexpliquées. Cinq au total, en lespace de quatre mois. Bien quaucun indice formel n’ait été relevé par les forces de police, tout porte à croire quil sagit denlèvements. Le FBI est chargé du dossier.
L
agent spécial Eliott Cooper est envoyé sur place pour enquêter.
Peu
à peu, il va être confronté à des faits qui ne relèveront plus de ses compétences dagent, mais de sa capacité à lutter contre un mal obscur qui semble s’être emparé des forêts alentour de la ville et ça nest que le début de son enquête.

 

L’histoire débute par la découverte d’une mission pour l’agent du FBI Eliott Cooper, celle de trouver qui a enlevé de très jeunes enfants aux alentours de St Marys, commune de Pennsylvanie aux USA. S’il pouvait retrouver les disparus dans des circonstances mystérieuses, il en serait très heureux. Vivants tant qu’à faire… On espère avec lui bien sûr.  Après un trajet en voiture afin de rencontrer un de ses collègues chargé de lui remettre le dossier, on en apprend plus sur l’affaire qui débute il y a cinq mois et qui comptabilise déjà cinq enlèvements.  

Nous voici au cœur d’une enquête classique qui va vite dévier vers un traitement plus paranormal lorsque cet agent va explorer les environs de la cabane où il a élu domicile, à proximité du lieu des disparitions, une ferme près de St Marys dans la forêt.

Son enfance et ses souvenirs nous seront rapportés, en particulier sa liaison avec une jeune recrue Lauren qu’il a formée, ce qui rend notre enquêteur sympathique et humain à ce moment.

Après la découverte, au milieu de la forêt, d’un vallon envahit de brouillard, au silence anormal qu’il va explorer contre toute prudence, les événements basculeront vers autre chose qu’une simple enquête.

À partir de là, son apparence changera ; il fera partie des entités sombres et ne sera plus maître de ses actes. Les descriptions très fines des pensées de Cooper montrent la démesure de ce qu’il devient malgré sa volonté de retarder l’inéluctable avec l’aide de Lauren.

J’ai bien aimé les passages autour de la noirceur, que ce soit le matériau utilisé par ces forces antédiluviennes, la transformation d’Eliott en Sentinelle, les implications de scientifiques construisant des extracteurs colossaux en vue de satisfaire aux ordres des Hominum primusÀ découvrir donc !

Les 400 pages se lisent facilement car l’écriture concise, fluide permettent de ne pas se perdre dans ce scénario à rebondissements où le personnage principal se retrouve bien seul au fur et à mesure que l'on avance en sa compagnie.

Bravo à cet auteur que je ne connaissais pas d’avoir réussi à construire une intrigue palpitante que je ne suis pas près d’oublier.

Vous devriez apprécier ce roman à la fois thriller et fantastique si comme moi vous aimez être surpris.

Lien d'achat du livre :

 http://www.tomclearlake.com/l-essence-des-tenebres?fbclid=IwAR1GKKWJIgcEoDPmUbS6at8a00Sn3ttPBybsfpCyrFq4P3u2gPj27CRaOjM
  

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2018 2 29 /05 /mai /2018 17:43
BAR AUX LIVRES le 3 juin 2018 avec des auteurs locaux

BAR AUX LIVRES le 3 juin 2018 avec des auteurs locaux

Je vous attends sous la Halle de Bar sur Aube ce dimanche 3 juin avec des nouveautés et d'anciens recueils de nouvelles, toujours dans le genre fantastique adulte et jeunesse.
Je serai très heureuse de vous rencontrer.

Voici les titres que j'amènerai sur mon stand : 

- Le piano maléfique (roman fantastique, enquête, séquestration d'enfants... vampire psychique et ombres qui le suivent...)

- Promenons-nous dans les bois (recueil collectif de nouvelles sur le thème de la forêt où le danger règne...) Humour noir, frissons, un peu horrifique, fantastique...

- Blitzkrieg (recueil collectif de nouvelles SFFF) sur le thème des nazis, guerre 39/45, golem, exode...

- Continuum 2017 (recueil collectif de nouvelles SFFF) sur tous les thèmes des petits formats chez Otherlands dont Légendes Abyssales...

- Dementia (recueil collectif de nouvelles fantastiques et poétiques) sur le thème de la folie, littéraire et borderline...

- Antho-noire pour nuit de Noël (recueil collectif de nouvelles fantastiques), genre humour noir, très très noir parfois...

- De Terre et de Feu (recueil collectif de nouvelles fantastiques)  NOUVEAUTE 

- Trois petits souhaits (roman jeunesse pour lecteurs dyslexiques à partir de 9 ans) Histoire entre un garçon et un génie fille, assez drôle. 

- Damnations (recueil collectif de nouvelles fantastiques)  Très sombres, paranormal.

- Gandahar (recueil collectif de nouvelles SF) Thème de la série anglaise culte "Le Prisonnier" Il ne m'en reste qu'un ! 

- Peut-être Mystères et tête de mule (roman jeunesse pour lecteurs dyslexiques à partir de 6 ans) sur la solidarité.

Il y aura des livres d'occasion en vente et une expo des gravures de Charles Favet.

Au plaisir ^^ 

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2017 3 29 /11 /novembre /2017 22:14
Couverture minimaliste, roman paru en 2017 Éditions Édilivre

Couverture minimaliste, roman paru en 2017 Éditions Édilivre

L'auteur m'a contactée par mon blog et j'ai été intéressée de lire son premier roman qui présentait un personnage paranormal et des situations originales. Je pensais lire quelques passages horrifiques, mais non.  

Voici la quatrième de couverture : 

" Edward est un des nombreux employés du diable, un démon. Depuis plus de trois cents ans, il parcourt le monde et pousse les humains à commettre des péchés, en échange d’immortalité et d’argent. Pourtant, sa rencontre avec la jeune humaine Abigail va remettre en cause sa propre existence. Par amour pour elle, le démon va braver tous les interdits. Quitte à s’attirer la colère de son terrible patron".

Petit roman (150 pages environ) que je classerais en Young Adult car l'histoire est finalement gentillette. Je l'ai parcourue avec plaisir car en effet le personnage principal, Edward se joue de sa condition, ne se prend pas au sérieux; enfin c'est ce que j'ai ressenti à la lecture. Il subit le pacte plus qu'il ne le souhaitait à la base comme un parfait fonctionnaire. Donc son job est de pousser les humains à commettre des crimes, le plus possible afin de gagner des années d'existence tranquille supplémentaire. S'il n'atteint pas son quota, il peut être jugé et dirigé aux enfers, ce qui n'est pas agréable (un bonus pour les figures des sbires gardant l'entrée du Hall des Damnés où se rendent les employés du Diable pour obtenir leurs gains ou pour répondre de leur attitude non conforme). Bien aussi l'univers du Purgatoire qui est un bar... 

Le background est assez bien maîtrisé avec le pendant du Diable (le maître du jeu pour Edward et ses semblables). Ce double est représenté par Dieu lui-même. Chacun a un équilibre à respecter très intéressant et les suppôts de Satan ne peuvent tout se permettre. Ils ont des règles à respecter. Tout ça m'a paru super.
Par contre l'histoire amoureuse si elle permet de faire évoluer Edward si égocentré vers un semblant d'humanité (alors qu'il n'a pas le droit de devenir l'ami d'un humain) puis un vrai amoureux qui ose défier son maître, elle m'a paru trop caricaturale, sans nuances suffisantes pour la rendre crédible. La psychologie des personnages est passée à la trappe, surtout du côté d'Abigail qui accepte la condition d'Edward sans trop de problème. Ce qui n'est pas pour me déplaire car je procède également souvent de cette façon dans mes textes, n'aimant pas décrire pendant des pages les atermoiements de mes chers "héros" de papier sauf que là c'est gênant car tout l'argumentaire du roman tourne autour de cette seule situation.

Est-ce qu'Edward va aller au bout de ses sentiments naissants ?

Il aurait fallu aussi se demander ce qu'en pense la jeune femme, se placer de son côté de temps en temps. Elle a un comportement surprenant passant de l'envie de se suicider à l'euphorie en une soirée :O  juste parce qu'elle a réussi à parler à son père grâce à Edward... 

Si les actions s'enchaînent bien, j'ai moins adhéré au dénouement trop facile, mais j'ai bien aimé la confrontation, entre Dieu, représenté sous les traits d'un enfant et le Diable : elle fait très cartoon. Savoureux ^^ 

Ensuite, le texte comporte trop d'erreurs : fautes d'orthographe, d'accords... Et des lourdeurs pénibles au niveau des phrases. Comme je n'ai eu qu'un fichier Word, j'espère que le livre aura été corrigé.

Si vous aimez les histoires qui se déroulent dans un contexte original, allez-y, procurez-vous un exemplaire du livre ici tout en sachant que vous n'aurez pas vraiment peur :   

http://www.edilivre.com/catalog/product/view/id/869563/s/l-employe-du-diable-guillaume-nicolleau/

14 € en papier et 1,99 € en numérique (format PDF)

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2017 6 18 /11 /novembre /2017 21:54
À TROYES, un marché de Noël ouvert aux auteurs dont moi-même !

À TROYES, un marché de Noël ouvert aux auteurs dont moi-même !

Pensez à vos cadeaux de Noël. Des recueils de nouvelles fantastiques, paranormales ou SF, un roman fantastique et paranormal Le piano maléfique et un autre en jeunesse Trois petits souhaits vous attendent, prêts à offrir ou à s'offrir pour le plaisir de connaître un univers différent. 

 

Aperçu des titres que je propose et dédicace (auteur : Françoise Grenier Droesch + autres parfois)
Aperçu des titres que je propose et dédicace (auteur : Françoise Grenier Droesch + autres parfois)

Aperçu des titres que je propose et dédicace (auteur : Françoise Grenier Droesch + autres parfois)

Nouveauté : Continuum 2017 avec une de mes nouvelles (de Françoise Grenier Droesch)

Nouveauté : Continuum 2017 avec une de mes nouvelles (de Françoise Grenier Droesch)

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 22:05
Affiche du salon du livre de Migennes le 15 octobre 2017

Affiche du salon du livre de Migennes le 15 octobre 2017

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 00:31
Couverture de Môlne / Couverture, logo et mise en page : © Alexandra A. Touzet.
Couverture de Môlne / Couverture, logo et mise en page : © Alexandra A. Touzet.

Couverture de Môlne / Couverture, logo et mise en page : © Alexandra A. Touzet.

Vidéo de Stéphane Morales

Un grand merci aux éditions d’Utoh pour m’avoir permis de découvrir leur 3ème publication.  

Ce fut une lecture riche en sensations ! Moi qui aime le glauque et les surprises, j’ai été gâtée. Chaque nouvelle possède son degré d’effets conséquents, très bien maîtrisés sur l’échelle des occupations morbides des habitants de Môlne, ville emblématique du mal à l’état premier.

Donc dix nouvelles ! 324 pages. Pour adultes. 

 

L’introduction (prologue) est savoureuse à ce sujet et promet des découvertes étonnantes et des frissons garantis sans effusion de sang ou trop de détails gore. Presque en finesse oserai-je dire.

Une idée bien ingénieuse que de tout centrer sur cette ville mystérieuse et surtout repoussante. Chaque description de ses habitants ou de ses paysages, rues prouvent qu’elle ne respire pas la joie et l’allégresse. Personne n’a envie de rester en ses murs ; pourtant certains personnages y sont forcés par curiosité, malchance, aléas de la vie. Ils sont vite rattrapés par des événements qui dépassent l’entendement. À vous de les découvrir !

Vous ne serez pas déçus si le but que vous recherchez est de mesurer votre capacité à encaisser les coups tordus ainsi que l’agonie et la folie de ceux qui s’arrêtent là, à Môlne ou aux alentours. Le mal s’étend.

Le premier texte (Prologue)donne les prémices de Môlne, comment elle a surgi du néant. Très poétique.

Le deuxième, Une vie d’Espérance, est ma préférée. Le fait que ce prisonnier, Espérance souhaite mourir alors qu’il pourrait être gracié questionne. On se demande pourquoi il s’entraîne sans relâche à muscler son corps. Un indice apparaît : sa mère l’avait initié à des pratiques vaudous alors qu’ils vivaient à Môlne et il hait un surveillant particulièrement sadique. La suite, à lire.

Le troisième, Les lettres oubliées de David, m’est apparu moins rythmé puisque des passages entiers sont des extraits de lettres d’un parent ayant combattu pendant la guerre en tant que médecin. Son petit-fils, Philippe, les découvre dans le grenier de la maison familiale à Môlne. Les lettres sont longues et très détaillées. Un personnage y est décrit qui apparaît victime d’une malédiction. On frôle le paranormal. L’histoire nous est racontée à travers ses missives adressées à sa femme. Je trouve que ça ralentit l’action et je n’ai pas trop aimé. La fin ne m’a pas non plus paru évidente.  

Le quatrième, Voiture 14, est excellente car la réalité échappe au voyageur du train. Il sombre dans une folie ou bien rien n’est plus comme avant et tout recommence comme dans un cauchemar. À un moment, il veut rejoindre sa couchette 51, mais n’y arrive pas car la porte est fermée. Lorsqu’il réussit à ouvrir, l’odeur repoussante l’empêche d’y pénétrer. Il cherche quelqu’un pour changer de compartiment, mais se rend vite compte qu’il est seul. Puis des bruits le mènent dans une autre dimension. Bizarre, il voulait faire escale à Môlne 😉 C’est très bien rendu. Est-ce que l’auteur a la phobie des gares et des trains ? On dirait bien ! un must !

La cinquième, Les rejetons de Môlne, est très originale dans sa forme. Ce ne sont que des copies d’écran de tél. C’est suffisant pour imaginer les personnages, une jeune fille, Anita, qui fait de babysitting à Môlne, sa maman qui s’inquiète et sa meilleure amie, Lana. L’auteur m’a surpris par sa facilité en quelques mots à donner une ambiance angoissante à partir d’une situation banale, souvent mise en scène dans les films d’horreur. Bravo !  

Le sixième, La vengeance est un plat qui se mange, commence comme un rapport d’autopsie. Des détails étranges piquent la curiosité. Comment est-il mort ? À travers le journal du défunt, on remonte le temps. Son fils récupère le carnet intime et veut revoir celui qui a vu en dernier son père. Il veut savoir ce qui lui est arrivé. La curiosité l’entraîne à Môlne où il tombera dans un piège diabolique. On atteint encore la frontière entre fantastique et paranormal. Une histoire terrible !

Par contre :

  - Qui est celui que l’on a autopsié au début du texte ?

 

Les figurines : Une mère surbookée qui assiste à une évaporation d’un témoin de Jéhovah en « apéritif ». La suite avec Marie entre dans le vif du sujet. Ces disparitions qui s’accumulent doivent bien avoir une explication. Oui, vous le saurez en lisant et ce n’est pas du tout ce que l’on croit. L’auteur a bien ménagé ses effets ! Encore bravo !

 

Pourquoi les rennes du père Noël se suicident ? Cette nouvelle vaut son pesant d’or ! De la pure folie, mais avec un canevas très organisé. Il y a une répétition du scénario de base plaisant. Patrick se trouve sur une route, en plein dans une tempête de neige, a dépassé Môlne dont il a aperçu le panneau et aimerait bien continuer sur l’autoroute. Et cela en boucle. Il ne fait que tourner en rond et rencontrer des personnages irréels, dont ces rennes qui se jettent contre sa voiture. Il y a une logique de situation (comme du comique de situation) et on ne s’en lasse pas car à chaque fois quelque chose d’inattendu surgit et relance la machine… Étonnant. Une des plus sanglante.

 

Parasite. L’histoire d’un type obèse, Stanislas et de son pote Alex qui le soutient dans son désir de maigrir. Au début, il n’y pense pas. Mais une image et une phrase retient son attention. Il va tout faire pour retrouver l’auteur, celui qui a vaincu l’obésité. « La lassitude de l’obèse… »
Ce Chui li réside à Môlne, évidemment. Au début tout va bien, puis rien ne va plus ! Histoire de possession flippante !

Hit the road Jacques… Dernier texte qui conclut admirablement le recueil. Le narrateur, sorti d’une école du cinéma à Paris se retrouve à Môlne, engagé par le maire qui est aussi son oncle pour réaliser un documentaire sympa sur la ville, en vue d’attirer les touristes. Pas facile ! Tout est triste et peu engageant par ici. Très belles descriptions de l’ambiance malsaine qui règne entre ses murs. La météo accompagne la déchéance des habitants. Bientôt des rêves s’invitent pendant son sommeil et deviennent de plus en plus terrifiants. Et s’ils devenaient réels ? Comment tout cela va-t-il finir ?   

 

Vous voilà prévenus. Si jamais on vous invite à séjourner à Môlne : surtout refusez catégoriquement !

À moins que les dangers ne vous attirent. Attention, il y va de votre santé mentale.

Par contre lire ces textes ne devrait pas trop vous indisposer… Quelques nuits blanches seront votre lot, mais le plaisir de découvrir ces histoires impeccables vous tiendra éveillé pendant longtemps !

 

Résumé de l’éditrice :

 Bienvenue à Môlne, petite ville de France au charme quelque peu... inquiétant. Embarquez pour la visite guidée de cette infernale cité. Un endroit où même retrouvées, Les lettres oubliées de David agissent comme un Parasite. Le lieu où l'âme passe Une vie d'Espérance à se demander si en vérité La vengeance est un plat qui se mange. Hit the road Jacques aurait pu chanter Ray Charles en regardant Les rejetons de Môlne courir sur le quai et monter dans la Voiture 14. Un morceau d'enfer où les badauds sont figés, pensifs comme Les Figurines d'un autre monde : celui des ténèbres. Môlne, l'unique endroit où il reste important de savoir Pourquoi les rennes du Père Noël se suicident. À travers les dix nouvelles de ce recueil, découvrez une destination qui vous fera frissonner pour le reste de votre vie...

 

À acheter sur le site des éditions : 

http://www.editions-utoh.fr/boutique-en-ligne/#!/Môlne-les-cicatrices-infernales/p/90322339/category=0

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2017 3 06 /09 /septembre /2017 18:33
Braderie de recueils et roman

Braderie de recueils et roman

Bonjour,

Me voilà rentrée et vous pouvez à nouveau commander les livres en cliquant sur les liens des pages dédiées aux ventes.

Merci à vous pour votre intérêt.

Pour l'instant :

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/2017/07/vente-livres.html 

(pour Trois petits souhaits en jeunesse à partir de 9 ans)

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/2017/07/boutique-vente-livre-papier/le-piano-malefique-roman-fantastique-editions-le-manuscrit.html 

(pour mon roman fantastique : le piano maléfique)

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/2017/07/boutique-vente-livre-papier-anthologie-blitzkrieg-de-nouvelles-sur-la-guerre-39/45.html 

(pour le recueil collectif sur la guerre de 39/45 : Blitzkrieg et les nazis)

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/2017/07/boutique-vente-livre-papier-anthologie-adulte-dementia-editions-les-occultes-11-nouvelles.html 

( sur le thème de la folie)

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/2017/07/vente-livre-papier-maledictions-recueil-collectif-de-nouvelles-genre-paranormal.html (Paranormal)

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/2017/07/boutique-damnations-recueil-de-nouvelles-genre-paranormal-auto-publication.html 

(Paranormal et illustrations au fusain)

À venir :

- Promenons-nous dans les bois et Légendes Abyssales chez Otherlands

- Antho-noire pour nuit mystérieuse imprimé par Les Lithaniennes pour leur festival médiéval et fantastique (les 1er et 2 juillet ) 

- Le prisonnier chez Gandahar

 

 

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2017 6 15 /07 /juillet /2017 22:54
Roman fantastique / Séquestration / Enquête paranormale / Avec Le Comte de Nerval et Herbert Léonidas / Pour Adulte
Roman fantastique / Séquestration / Enquête paranormale / Avec Le Comte de Nerval et Herbert Léonidas / Pour Adulte

Roman fantastique / Séquestration / Enquête paranormale / Avec Le Comte de Nerval et Herbert Léonidas / Pour Adulte

Prix : 22 € + 3 € de frais de port

25 €

Taille : 14 x 21 cm

254 pages

Neuf

Possible de dédicacer le livre puisque je suis l'auteur

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de francoisegrenierdroesch auteur fantastique
  • : Je mettrai mes essais littéraires, mes coups de coeur, des liens vers mon roman fantastique " LE PIANO MALÉFIQUE " car je me suis découvert une passion pour l'écriture alors que jusque là, je dessinais et gravais. Mais, je suis enseignante et donc, j'ai peu de temps à consacrer à ce blog, ne m'en voulez pas d'être parfois longtemps absente ! Du Cauchemar au rêve, il n'y a qu'un livre ! ( La Confrérie de l'imaginaire )
  • Contact

  • francoisegrenierdroesch
  • D'abord, j'ai toujours dessiné,( mon père étant peintre d'aquarelles superbes sur le vieux Troyes et œuvrant pour les Bâtiments de France comme adjoint d'architecte, j'ai hérité de son don pour le dessin ).Des rêves/cauchemars traînent dans
  • D'abord, j'ai toujours dessiné,( mon père étant peintre d'aquarelles superbes sur le vieux Troyes et œuvrant pour les Bâtiments de France comme adjoint d'architecte, j'ai hérité de son don pour le dessin ).Des rêves/cauchemars traînent dans

Texte Libre

Recherche