Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2020 1 20 /07 /juillet /2020 22:49
Roman horrifique de Mick Law

Roman horrifique de Mick Law

Résumé : 
Losset, une petite bourgade isolée du monde en apparence paisible a pourtant dans ses racines un secret épouvantable. L'immensité de la forêt abrite les ténèbres que seul son passé pourrait murmurer. Des cadavres déchiquetés, des disparitions ainsi qu'une entité satanique répandant sa colère à travers une volonté sournoise.
Un groupe de jeunes amis sera confronté à une vérité accablante au cœur de ce cauchemar perpétuel. Mais la vérité est-elle toujours ce que l'on croit savoir ou a-t-elle un autre visage ?

Mon avis : pour jeunes adultes et adultes 

J’ai bien apprécié d’entrer dans cette histoire démoniaque. Le début, tranquille, n’augure pas des événements épouvantables que vont vivre les jeunes collégiens, surtout Marie et son amie Samantha.
Le vrai visage de Losset, petite bourgade calme d’apparence, se révèle au grand jour. Le caractère de chacun des personnages même secondaires de ce roman est fouillé et très crédible. Je suis admirative devant cette prouesse car il y en a beaucoup et aucun ne ressemble à l’autre.

Au fur et à mesure de ma lecture, je m’attachais aux couples formés par David et Yannick ou bien Ethan et Dimitri. On cerne parfaitement leurs sentiments, les liens qu’ils entretiennent les uns envers les autres. On s’enfonce dans un mystère résolu dans les dernières pages et encore il y a un rebondissement.

Je recommande la lecture de ce livre si vous aimez être dépaysé, passer par une palette d’émotions étendues. Faites attention aux cailloux pointus semés sur votre route de lecteur.

 

Partager cet article
Repost0
5 mars 2019 2 05 /03 /mars /2019 18:00
Recueil de nouvelles SOUS NOS PAS, LE NEANT chez EE collectionn IMAGINAIRE

Recueil de nouvelles SOUS NOS PAS, LE NEANT chez EE collectionn IMAGINAIRE

Bonjour mes amis lecteurs et auteurs... Vous qui passez par ici...
Je suis très heureuse de vous présenter ma prochaine publication qui sera un recueil de nouvelles plutôt horrifiques. Certaines ont déjà été publiées dans des Anthos (j'ai récupéré les droits depuis) et d'autres non.
Il sera disponible en librairie ou sur le site des éditions (Evidence Editions https://www.evidence-boutique.com/collections/imaginaire/fantastique-et-horreur). 

Différents genres, mais principalement du fantastique sombre. Il y a un texte dans le genre thriller, un autre qui prend plusieurs mythes grecs (Lamia, le minotaure) pour en faire la trame d'une histoire épouvantable, à mon goût ^^ 
J'espère que vous serez surpris, agréablement ou pas devil  

Partager cet article
Repost0
13 juin 2018 3 13 /06 /juin /2018 17:00
Peaux-Mortes dans la Collection Clair Obscur chez Evidence Editions Auteur : Françoise Grenier Droesch

Peaux-Mortes dans la Collection Clair Obscur chez Evidence Editions Auteur : Françoise Grenier Droesch

Un de mes écrits, une novella, Peaux-Mortes a eu l'honneur de figurer sur le blog Mille et une pages de LM ou Mille et un livres LM dans un article très positif. Merci beaucoup à Martine Lévesque pour son avis qui va m'encourager à continuer dans cette veine…

Voilà le lien : 

http://lesmilleetunlivreslm.over-blog.com/2018/06/peaux-mortes-francoise-grenier-droesch-evidence-edition-par-martine-levesque.html

Pour se le procurer :

http://www.evidence-boutique.com/clair-obscur/peaux-mortes

Partager cet article
Repost0
29 mai 2018 2 29 /05 /mai /2018 17:43
BAR AUX LIVRES le 3 juin 2018 avec des auteurs locaux

BAR AUX LIVRES le 3 juin 2018 avec des auteurs locaux

Je vous attends sous la Halle de Bar sur Aube ce dimanche 3 juin avec des nouveautés et d'anciens recueils de nouvelles, toujours dans le genre fantastique adulte et jeunesse.
Je serai très heureuse de vous rencontrer.

Voici les titres que j'amènerai sur mon stand : 

- Le piano maléfique (roman fantastique, enquête, séquestration d'enfants... vampire psychique et ombres qui le suivent...)

- Promenons-nous dans les bois (recueil collectif de nouvelles sur le thème de la forêt où le danger règne...) Humour noir, frissons, un peu horrifique, fantastique...

- Blitzkrieg (recueil collectif de nouvelles SFFF) sur le thème des nazis, guerre 39/45, golem, exode...

- Continuum 2017 (recueil collectif de nouvelles SFFF) sur tous les thèmes des petits formats chez Otherlands dont Légendes Abyssales...

- Dementia (recueil collectif de nouvelles fantastiques et poétiques) sur le thème de la folie, littéraire et borderline...

- Antho-noire pour nuit de Noël (recueil collectif de nouvelles fantastiques), genre humour noir, très très noir parfois...

- De Terre et de Feu (recueil collectif de nouvelles fantastiques)  NOUVEAUTE 

- Trois petits souhaits (roman jeunesse pour lecteurs dyslexiques à partir de 9 ans) Histoire entre un garçon et un génie fille, assez drôle. 

- Damnations (recueil collectif de nouvelles fantastiques)  Très sombres, paranormal.

- Gandahar (recueil collectif de nouvelles SF) Thème de la série anglaise culte "Le Prisonnier" Il ne m'en reste qu'un ! 

- Peut-être Mystères et tête de mule (roman jeunesse pour lecteurs dyslexiques à partir de 6 ans) sur la solidarité.

Il y aura des livres d'occasion en vente et une expo des gravures de Charles Favet.

Au plaisir ^^ 

Partager cet article
Repost0
8 mai 2018 2 08 /05 /mai /2018 22:43
Recueil collectif chez Jacques Flament   / 1er janvier 2018 / livre papier 7 €

Recueil collectif chez Jacques Flament / 1er janvier 2018 / livre papier 7 €

J'éprouve de la fierté à intégrer cette maison d'éditions et à voir un de mes textes retenu parmi des centaines de concurrents ^^ Texte sur la maltraitance animale. Genre SF.

Résumé éditeur
L’INSTANT FUGACE/opus 2
L’instant fugace, c’est la pulsion créative qui vous réveille la nuit, l’éclat haletant qui sonne le branle-bas, l’essoufflement des mots qui descendent en rappel jusqu’au bout de vos doigts impatients de libérer l’inspiration soudaine.
L’instant fugace, c’est l’urgence qui s’impose en quelques phrases, l’évidence du texte fugitif qui éclaire, questionne, étonne, déconcerte.
L’instant fugace, c’est la puissance d’un silence insoutenable qui s’échappe dans un souffle bref et étroit.
L’instant fugace, c’est une certaine idée de l’écriture, un cri fulgurant enfanté dans l’euphorie de l’instant.
Bienvenue dans l’univers du court !

Lien pour l'achat (car je n'en ai pas chez moi) : L'INSTANT FUGACE 2

Disponible aussi sur Amazon : L'instant Fugace 2

Calling Cthulhu 3 Un hommage aux grands anciens de Lovecraft chez L'Ivre Book en numérique, 27 février 2018

Calling Cthulhu 3 Un hommage aux grands anciens de Lovecraft chez L'Ivre Book en numérique, 27 février 2018

Trop d'émotions concernant cette publication. Déjà parce que les auteurs (Jean-Michel Gernier, Jean-Marc Sire, Nicolas Pages, Romain Billot, Faust Netschaïev, Terry O'Meher, Arnault Moussart) qui m'accompagnent écrivent magnifiquement bien et que le thème me parlait. Ensuite, ce fut une longue attente avant d'avoir enfin l'annonce de la publication. 
Le directeur de l'anthologie Nicolas Pages est l'auteur de Pearly Gates (que je vous conseille de lire fissa...) 

Ma nouvelle s'inscrit dans le genre de l'épouvante.

Résumé

Cthulhu et ses disciples innommables reviennent sur Terre et, surtout, chez L’ivre-Book avec le troisième volume anthologique de Calling Cthulhu.
Huit auteurs ont sombré dans la folie durant l’écriture de leurs textes. Ils sont allés chercher la noirceur dépravée et contre nature de ces déités qui souillent nos esprits sans que nous en soyons conscients.
Oserez-vous vous procurer ce livre, en ouvrir les premières pages et en lire les premiers mots ? Faîtes, si vous en avez l’inconscience, mais l’éditeur décline toute responsabilité quant à l’état de votre cerveau lorsque vous en terminerez la lecture.
 
Lien achat : CALLING CTHULTU 3 (boutique de l'Ivre Book) pour 3,99 €
Disponible aussi sur Amazon : Calling Cthulhu 3
Mystère et Tête de mule / roman jeunesse à partir de 6 ans / illustrations de Claire Gilles / Evidence Editions Collection Farfadet / Couverture MAIKA

Mystère et Tête de mule / roman jeunesse à partir de 6 ans / illustrations de Claire Gilles / Evidence Editions Collection Farfadet / Couverture MAIKA

Mon deuxième livre jeunesse adapté aux lecteurs dyslexiques est un autre de ces cadeaux que la vie nous permet d'avoir.
Suite à un concours sur le thème de la solidarité, j'ai proposé ce texte à la directrice de collection de l'époque qui l'a apprécié. Il y eut un changement de DC, mais Laura Boissière fut également conquise et le travail avec l'illustratrice Claire Gilles commença. Oui vous avez raison, j'aurais pu me mettre à créer les images, mais j'ai voulu faire confiance me disant qu'une jeune illustratrice aurait de meilleures idées que les miennes. Je me dévalorise souvent et ne suis pas certaine que l'illustration de couverture de mon précédent roman jeunesse (Trois petits souhaits) fut idéale et attirante pour les ventes en salon. Les enfants sont attirés malgré tout par ce premier roman, mais le manque d'illustrations à l'intérieur est un frein, je pense. Celui-là possède 5 belles illustrations. Il devrait avoir plus de succès, j'espère.

Résumé :   

La liberté d’aller et venir n’a pas de prix pour Timur, petit garçon qui n’a pas froid aux yeux ! Dans ce petit roman, tu sauras comment il a réussi à entraîner ses copains à le suivre ! Une belle histoire de solidarité t’attend !

Extrait 1 :

« Timur, que tous appellent Tête de mule, aime jouer dehors. Ses parents veulent bien le laisser se rouler sur l’herbe, ramasser des champignons dans la forêt qui longe les maisons de leur petit village. Lui et sa famille logent à l’intérieur d’un camion aménagé car ils changent d’endroit dès que l’envie de voyage devient trop forte ».

Extrait 2 :

« Mais quelque chose les en empêche. Quelque chose qui leur bouche la vue, qui se déploie sur une longueur indéfinie. Ils avancent jusqu’à la base de cette chose grise et dure. La nuit les empêche de distinguer exactement de quoi il s’agit. Heureusement la lune brille et permet de se rendre compte, déjà que ce n’est pas normal, ensuite que c’est très haut ».

Lien d'achat : MYSTERE ET TÊTE DE MULE pour 8 € en papier et livre couleur

Date de publication : 25 avril 2018

Disponible aussi sur Amazon : Mystère et tête de mule

Recueils collectifs de 7 nouvelles fantastique chez RroyzZ Editions / 16 € / avril 2018

Recueils collectifs de 7 nouvelles fantastique chez RroyzZ Editions / 16 € / avril 2018

Un super moment que l'annonce des auteurs retenus pour cet AT sur le thème de la Terre et du Feu. Pour la première fois j'avais réussi à écrire un très long texte (+ de 10000 mots) sans qu'il soit borderline ! Nous sommes 7 auteurs (Barnett Chevin, Clémence Chanel, Virgile Aubevent, Mélodie Smacs, F.V Syam, Ambre Melifol). Je ne connais que les deux premiers de cette liste et je me suis régalée à découvrir leurs histoires.

Résumé

7 nouvelles.

 

7 univers.

 

L'argile diabolique. Le cœur a ses raisons (L'histoire de Gaspard Grimal ) de Barnett Chevin.

Texte s'inspirant de l'affaire des poisons avec La Voisin. Très documenté sur cette période, j'ai aimé les interrogations sur le bien et le mal, ce dernier pourrait être justifié. Ici, Gaspard qui enfant vit dans la rue, doit beaucoup à son protecteur, le père Mingrat et aimerait lui prouver qu'il a eu raison de lui faire confiance. Fin étonnante. 

 

Une statuette bien vivante. (Grain de sable ) Ma nouvelle.

Pinocchio et Candide de Voltaire se sont invités au travers d'une figurine de terre vivante que j'ai nommé Cendro. Dans le genre SF.

 

Un feu sacré. Taal de Virgile Aubevent

Histoire d'une légende. Quelqu'un doit entretenir un feu pendant cinquante ans. Celui qui le garde intact et qui peut le ramener au golem de terre, est récompensé. Mais, c'est une tâche difficile. J'ai beaucoup aimé les interrogations du gardien de feu sacré sur son passé et le dénouement très surprenant.  

 

Un feu exterminateur. Le fléau des dieux de Clémence Chanel 

Où l'auteure décortique la plupart des thèmes sous-jacents du feu et de la terre avec bonheur. Une expérience de lecture rare. Vraiment chapeau !  Quelle imagination ! 

 

Une dragonne protectrice. La gardienne Rotchéar de Mélodie Smacs

On suit Lurra, fillette espiègle aimant la compagnie de la dragonne, protégeant un royaume et vivant dans le parc des moines du château. Lurra, abandonnée à sa naissance a été recueillie et élevée à la dure par Sir Olir. Elle sera envoyée loin de sa chère Rotchéar, suite à ses escapades interdites pour voir la dragonne. Quinze ans plus tard, devenue Forgeronne, elle doit revenir  sur les lieux de son enfance... 

Texte emplit de tendresse et de passages tire-larmes, prenant. 

 

Alchimie. Nutrisco et extinguo de F.V.Syam

Histoire de pouvoirs avec en toile de fond, la chasse aux sorcières, les bûchers, une salamandre, un sorcier. Beaucoup de péripéties et d'émotions fortes. Le prélat tyran est haïssable au possible. De la magie pure aussi avec las nains. Un régal, mais un des textes les plus tristes.

 

Fusion des éléments. À un brasier du bonheur d'Ambre Melifol

Une ville merveilleuse sera au centre des préoccupations de Brasier, artiste créant des merveilles avec le feu et le terre car elle a le don de les assembler pour en faire des sculptures vivantes. Sa rencontre avec Just, homme domptant l'air, mais ayant la volonté de détruire Souffl'onde, cité qui l'a accueillie lorsqu'elle s'est sauvée de sa tribu. Va-t-elle réussi à empêcher la mort de la ville ? Et de l'entité qui la fait vivre ?

Histoire positive qui suscite de l'empathie pour les personnages. On tremble pour Brasier et la ville.  

 

7 styles.

 

7 moments de plaisir.


Une chronique de Clémence donne envie de lire les sept nouvelles : http://booknode.com/de_terre_et_de_feu_02572194

J'ai terminé ma lecture des six textes des autres auteurs et je vous encourage à acheter ce recueil (que je ne vois pas dans la boutique en ligne, mais que j'ai reçu chez moi, prêt à être dédicacé et envoyé chez vous)

Une chronique prochainement sur ce blog... 

Sur le site "Les deux Zeppelins" , mon texte "Les ombres saignent" dans la saison 5 / Gratuit /

Sur le site "Les deux Zeppelins" , mon texte "Les ombres saignent" dans la saison 5 / Gratuit /

En mai attends-toi à des surprises. En voici une : un texte court où Dracula s'acharne sur quoi ? Eh bien lisez ^^ 

Lien pour accéder au texte LES OMBRES SAIGNENT

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2017 7 03 /12 /décembre /2017 23:54
Illustration de couverture : Stéphane Maillard Peretti pour La Syndrome d'Icare d'Emmanuel Delporte, NaOh éditions
Illustration de couverture : Stéphane Maillard Peretti pour La Syndrome d'Icare d'Emmanuel Delporte, NaOh éditions

Illustration de couverture : Stéphane Maillard Peretti pour La Syndrome d'Icare d'Emmanuel Delporte, NaOh éditions

Roman qui déconcerte car on part du présent du narrateur, surnommé Icare pour remonter le temps. Les premières pages, annoncées par cette phrase terrible Aux écorchés vifs, petits et grands, et à votre cadeau tragique. Ne vous brûlez pas les ailes et au titre déroutant (« Symptôme 8 : la chute » suivi du nombre 36) décrivent un être repoussant. Pourtant j’ai eu envie d’en savoir plus. Comment en est-il arrivé là à cette déchéance ? Il exècre un certain Steve qui avait pris une place énorme dans sa vie et qu’il rejette…

La lecture de chaque chapitre n’est pas une partie de plaisir, mais ce n’est pas pour me déplaire sauf que là ce sont des personnages de la vraie vie, pas imaginaires et j’ai eu du mal à accepter les actes atroces que cet Icare se permet sous couvert d’une liberté factice.

Les jeunes qui l’entourent sont tous paumés, pas un pour relever le niveau sauf peut-être Hector et Lola qui ont voulu vivre en couple, ailleurs; ce que le "chef", Steve n'a pas supporté car il a commencé à colporter des rumeurs au sujet d'Hector afin d'attiser la haine d'Icare car il aimait Lola...

Presque tous s’enfoncent dans leur délire sans réfléchir aux conséquences. Certainement des situations vécues par l’auteur pour être si précises ou alors Emmanuel Delporte réussit à se projeter parfaitement dans la peau de ces zonards, teuffeurs pour la plupart.

Tout commence lorsque le narrateur décide de plaquer son appartement, son boulot pour rejoindre sa sœur au sein d’une petite communauté gérée par Steve. Au début, c’est le paradis ponctué de déambulations pour aller poser du son, participer à des Free Party où la bande et d’autres comme eux se défoulent sur des rythmes créés par des DJ, où l’on tâte de la drogue et où fatalement les problèmes arrivent. À cause d’une répression de la société bien-pensante, mais aussi des copains qui ne sont plus sur la même longueur d’onde que toi ou bien c’est toi qui ne les suis plus, qui te pose trop de questions… Notre Icare dérape, accepte de tremper dans des règlements de compte abominables et rate des occasions de se racheter. Son comportement lui vaudra un rejet et des réactions encore plus terribles que le fait d’avoir bousillé sa santé.  

Il ne peut plus reculer devant un destin tragique qui nous renvoie au titre : Icare ou le désir de s’échapper d’une prison (la société sclérosante), mais l’issue ne sera pas ce qui était prévu. L’amour joue une place importante au cours du récit. Les phrases toujours justes donnent le vertige parfois, tellement elles nous renvoient à notre condition humaine si contraignante.

Je me suis mise à la place de ces jeunes qui ne trouvent pas leur place et qui pourraient en venir à se suicider à cause du poids des responsabilités, de leur trop grande sensibilité d’écorchés vifs…

Lisez ce texte, il ne peut que vous interpeller !

Je salue le courage de cette maison d’édition pour avoir choisi de publier un auteur entier sans compromission, à l’écriture envoûtante.

Lien pour se procurer le roman : Le Syndrome d'Icare pour 20 €

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 00:31
Couverture de Môlne / Couverture, logo et mise en page : © Alexandra A. Touzet.
Couverture de Môlne / Couverture, logo et mise en page : © Alexandra A. Touzet.

Couverture de Môlne / Couverture, logo et mise en page : © Alexandra A. Touzet.

Vidéo de Stéphane Morales

Un grand merci aux éditions d’Utoh pour m’avoir permis de découvrir leur 3ème publication.  

Ce fut une lecture riche en sensations ! Moi qui aime le glauque et les surprises, j’ai été gâtée. Chaque nouvelle possède son degré d’effets conséquents, très bien maîtrisés sur l’échelle des occupations morbides des habitants de Môlne, ville emblématique du mal à l’état premier.

Donc dix nouvelles ! 324 pages. Pour adultes. 

 

L’introduction (prologue) est savoureuse à ce sujet et promet des découvertes étonnantes et des frissons garantis sans effusion de sang ou trop de détails gore. Presque en finesse oserai-je dire.

Une idée bien ingénieuse que de tout centrer sur cette ville mystérieuse et surtout repoussante. Chaque description de ses habitants ou de ses paysages, rues prouvent qu’elle ne respire pas la joie et l’allégresse. Personne n’a envie de rester en ses murs ; pourtant certains personnages y sont forcés par curiosité, malchance, aléas de la vie. Ils sont vite rattrapés par des événements qui dépassent l’entendement. À vous de les découvrir !

Vous ne serez pas déçus si le but que vous recherchez est de mesurer votre capacité à encaisser les coups tordus ainsi que l’agonie et la folie de ceux qui s’arrêtent là, à Môlne ou aux alentours. Le mal s’étend.

Le premier texte (Prologue)donne les prémices de Môlne, comment elle a surgi du néant. Très poétique.

Le deuxième, Une vie d’Espérance, est ma préférée. Le fait que ce prisonnier, Espérance souhaite mourir alors qu’il pourrait être gracié questionne. On se demande pourquoi il s’entraîne sans relâche à muscler son corps. Un indice apparaît : sa mère l’avait initié à des pratiques vaudous alors qu’ils vivaient à Môlne et il hait un surveillant particulièrement sadique. La suite, à lire.

Le troisième, Les lettres oubliées de David, m’est apparu moins rythmé puisque des passages entiers sont des extraits de lettres d’un parent ayant combattu pendant la guerre en tant que médecin. Son petit-fils, Philippe, les découvre dans le grenier de la maison familiale à Môlne. Les lettres sont longues et très détaillées. Un personnage y est décrit qui apparaît victime d’une malédiction. On frôle le paranormal. L’histoire nous est racontée à travers ses missives adressées à sa femme. Je trouve que ça ralentit l’action et je n’ai pas trop aimé. La fin ne m’a pas non plus paru évidente.  

Le quatrième, Voiture 14, est excellente car la réalité échappe au voyageur du train. Il sombre dans une folie ou bien rien n’est plus comme avant et tout recommence comme dans un cauchemar. À un moment, il veut rejoindre sa couchette 51, mais n’y arrive pas car la porte est fermée. Lorsqu’il réussit à ouvrir, l’odeur repoussante l’empêche d’y pénétrer. Il cherche quelqu’un pour changer de compartiment, mais se rend vite compte qu’il est seul. Puis des bruits le mènent dans une autre dimension. Bizarre, il voulait faire escale à Môlne 😉 C’est très bien rendu. Est-ce que l’auteur a la phobie des gares et des trains ? On dirait bien ! un must !

La cinquième, Les rejetons de Môlne, est très originale dans sa forme. Ce ne sont que des copies d’écran de tél. C’est suffisant pour imaginer les personnages, une jeune fille, Anita, qui fait de babysitting à Môlne, sa maman qui s’inquiète et sa meilleure amie, Lana. L’auteur m’a surpris par sa facilité en quelques mots à donner une ambiance angoissante à partir d’une situation banale, souvent mise en scène dans les films d’horreur. Bravo !  

Le sixième, La vengeance est un plat qui se mange, commence comme un rapport d’autopsie. Des détails étranges piquent la curiosité. Comment est-il mort ? À travers le journal du défunt, on remonte le temps. Son fils récupère le carnet intime et veut revoir celui qui a vu en dernier son père. Il veut savoir ce qui lui est arrivé. La curiosité l’entraîne à Môlne où il tombera dans un piège diabolique. On atteint encore la frontière entre fantastique et paranormal. Une histoire terrible !

Par contre :

  - Qui est celui que l’on a autopsié au début du texte ?

 

Les figurines : Une mère surbookée qui assiste à une évaporation d’un témoin de Jéhovah en « apéritif ». La suite avec Marie entre dans le vif du sujet. Ces disparitions qui s’accumulent doivent bien avoir une explication. Oui, vous le saurez en lisant et ce n’est pas du tout ce que l’on croit. L’auteur a bien ménagé ses effets ! Encore bravo !

 

Pourquoi les rennes du père Noël se suicident ? Cette nouvelle vaut son pesant d’or ! De la pure folie, mais avec un canevas très organisé. Il y a une répétition du scénario de base plaisant. Patrick se trouve sur une route, en plein dans une tempête de neige, a dépassé Môlne dont il a aperçu le panneau et aimerait bien continuer sur l’autoroute. Et cela en boucle. Il ne fait que tourner en rond et rencontrer des personnages irréels, dont ces rennes qui se jettent contre sa voiture. Il y a une logique de situation (comme du comique de situation) et on ne s’en lasse pas car à chaque fois quelque chose d’inattendu surgit et relance la machine… Étonnant. Une des plus sanglante.

 

Parasite. L’histoire d’un type obèse, Stanislas et de son pote Alex qui le soutient dans son désir de maigrir. Au début, il n’y pense pas. Mais une image et une phrase retient son attention. Il va tout faire pour retrouver l’auteur, celui qui a vaincu l’obésité. « La lassitude de l’obèse… »
Ce Chui li réside à Môlne, évidemment. Au début tout va bien, puis rien ne va plus ! Histoire de possession flippante !

Hit the road Jacques… Dernier texte qui conclut admirablement le recueil. Le narrateur, sorti d’une école du cinéma à Paris se retrouve à Môlne, engagé par le maire qui est aussi son oncle pour réaliser un documentaire sympa sur la ville, en vue d’attirer les touristes. Pas facile ! Tout est triste et peu engageant par ici. Très belles descriptions de l’ambiance malsaine qui règne entre ses murs. La météo accompagne la déchéance des habitants. Bientôt des rêves s’invitent pendant son sommeil et deviennent de plus en plus terrifiants. Et s’ils devenaient réels ? Comment tout cela va-t-il finir ?   

 

Vous voilà prévenus. Si jamais on vous invite à séjourner à Môlne : surtout refusez catégoriquement !

À moins que les dangers ne vous attirent. Attention, il y va de votre santé mentale.

Par contre lire ces textes ne devrait pas trop vous indisposer… Quelques nuits blanches seront votre lot, mais le plaisir de découvrir ces histoires impeccables vous tiendra éveillé pendant longtemps !

 

Résumé de l’éditrice :

 Bienvenue à Môlne, petite ville de France au charme quelque peu... inquiétant. Embarquez pour la visite guidée de cette infernale cité. Un endroit où même retrouvées, Les lettres oubliées de David agissent comme un Parasite. Le lieu où l'âme passe Une vie d'Espérance à se demander si en vérité La vengeance est un plat qui se mange. Hit the road Jacques aurait pu chanter Ray Charles en regardant Les rejetons de Môlne courir sur le quai et monter dans la Voiture 14. Un morceau d'enfer où les badauds sont figés, pensifs comme Les Figurines d'un autre monde : celui des ténèbres. Môlne, l'unique endroit où il reste important de savoir Pourquoi les rennes du Père Noël se suicident. À travers les dix nouvelles de ce recueil, découvrez une destination qui vous fera frissonner pour le reste de votre vie...

 

À acheter sur le site des éditions : 

http://www.editions-utoh.fr/boutique-en-ligne/#!/Môlne-les-cicatrices-infernales/p/90322339/category=0

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2017 3 06 /09 /septembre /2017 18:33
Braderie de recueils et roman

Braderie de recueils et roman

Bonjour,

Me voilà rentrée et vous pouvez à nouveau commander les livres en cliquant sur les liens des pages dédiées aux ventes.

Merci à vous pour votre intérêt.

Pour l'instant :

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/2017/07/vente-livres.html 

(pour Trois petits souhaits en jeunesse à partir de 9 ans)

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/2017/07/boutique-vente-livre-papier/le-piano-malefique-roman-fantastique-editions-le-manuscrit.html 

(pour mon roman fantastique : le piano maléfique)

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/2017/07/boutique-vente-livre-papier-anthologie-blitzkrieg-de-nouvelles-sur-la-guerre-39/45.html 

(pour le recueil collectif sur la guerre de 39/45 : Blitzkrieg et les nazis)

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/2017/07/boutique-vente-livre-papier-anthologie-adulte-dementia-editions-les-occultes-11-nouvelles.html 

( sur le thème de la folie)

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/2017/07/vente-livre-papier-maledictions-recueil-collectif-de-nouvelles-genre-paranormal.html (Paranormal)

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/2017/07/boutique-damnations-recueil-de-nouvelles-genre-paranormal-auto-publication.html 

(Paranormal et illustrations au fusain)

À venir :

- Promenons-nous dans les bois et Légendes Abyssales chez Otherlands

- Antho-noire pour nuit mystérieuse imprimé par Les Lithaniennes pour leur festival médiéval et fantastique (les 1er et 2 juillet ) 

- Le prisonnier chez Gandahar

 

 

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2017 6 15 /07 /juillet /2017 22:25
La folie vue par 11 auteurs / illustration Jon Ho / Graphisme : Chris Vilhelm

La folie vue par 11 auteurs / illustration Jon Ho / Graphisme : Chris Vilhelm

Prix : 15 € + 3 € Frais de port

Taille : 15 X 21 cm

197 pages

Neuf

Possible : une dédicace de moi-même, auteur

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2017 6 15 /07 /juillet /2017 21:50
13 nouvelles envoûtantes pour adultes n'ayant pas froid aux yeux

13 nouvelles envoûtantes pour adultes n'ayant pas froid aux yeux

Prix : 15 € + 3 € de frais de port

18 €

Taille : 14,5 x 21 cm

353 pages

Neuf

Possible : une dédicace de moi-même, auteur

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de francoisegrenierdroesch auteur fantastique
  • : Je mettrai mes essais littéraires, mes coups de coeur, des liens vers mon roman fantastique " LE PIANO MALÉFIQUE " car je me suis découvert une passion pour l'écriture alors que jusque là, je dessinais et gravais. Mais, je suis enseignante et donc, j'ai peu de temps à consacrer à ce blog, ne m'en voulez pas d'être parfois longtemps absente ! Du Cauchemar au rêve, il n'y a qu'un livre ! ( La Confrérie de l'imaginaire )
  • Contact

  • francoisegrenierdroesch
  • D'abord, j'ai toujours dessiné,( mon père étant peintre d'aquarelles superbes sur le vieux Troyes et œuvrant pour les Bâtiments de France comme adjoint d'architecte, j'ai hérité de son don pour le dessin ).Des rêves/cauchemars traînent dans
  • D'abord, j'ai toujours dessiné,( mon père étant peintre d'aquarelles superbes sur le vieux Troyes et œuvrant pour les Bâtiments de France comme adjoint d'architecte, j'ai hérité de son don pour le dessin ).Des rêves/cauchemars traînent dans

Texte Libre

Recherche