Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 19:38
Roman SF de Sylvain Lamur, couverture de Vincent Laik
Roman SF de Sylvain Lamur, couverture de Vincent Laik

Roman SF de Sylvain Lamur, couverture de Vincent Laik

L'auteur, Sylvain Lamur, à travers son personnage principal, Quentin Quonnard, nous livre un scénario surprenant et original qui a su capter tout mon intérêt.

Ce VRP de l'espace me ferait fuir dans la vraie vie... Imaginez un commercial tête à claques, homme à femmes sûr de lui, doutant parfois de ses capacités, mais selon un procédé de l'auteur assez subtil, mélange de dérision et de beaufitude très réussi, je l'ai suivi facilement dans ses réflexions "premiers degrés" tout à fait crédibles.

À la fois suffisant et déterminé, aux ressources insoupçonnées, ce Quentin brave les difficultés de situations déroutantes. Déjà, à cause d'un obstacle imprévu, il doit faire face au crash de son vaisseau spatial, "Bill Dollar" où il faillit perdre la vie et à la mort de son ami Weddie. Sur l'astéroïde minuscule où il atterrit l'attend moultes surprises, entre autre ce caillou exauce la plupart de ses pensées, ce qui est source de problèmes parfois... De nombreux personnages, dont le double de Weddie et de Ylda, la femme "peau de colle" de Quentin, naîtront et s'avèreront bien utiles pour la suite des aventures de ce héros malgré lui.

Au lieu de continuer à se la couler douce, il souhaite repartir vers sa mission première : un rendez-vous avec un important personnage, Monsieur Maugus Helb-Feldt afin de négocier un accord au sujet de la mélasse, une sorte d'élixir de jouvence. Mais lorsque le Bill est en état, et qu'enfin, ils repartent, lui et son compagnon, sur la planète UMEG IV, des mois se sont écoulés ! Ils arrivent en retard et sont très mal accueillis.

Commence une série d'événements à cause de Magnus car ce dernier n'aura de cesse de lui faire payer l'affront de l'avoir fait attendre. La secrétaire de Magnus, Mademoiselle S, sa femme Quoarine aussi se serviront de Quentin pour diverses raisons.

Je m'arrête là de "spoiler" et vous laisse le plaisir de découvrir l'ampleur de cet ovni, bien foutu. Une belle plume stimulante que je suivrais avec plaisir. Je connaissais les nouvelles de Sylvain Lamur qui sont toutes d'un niveau excellent et ne suis pas mécontente d'avoir lu son premier roman.

Donc, j'ai vraiment adoré d'avoir passé quelques heures de lecture en la compagnie de Quentin Quonnard ^^ parcourant ce monde où tout est possible. Il suffit de le vouloir, de rêver pour que l'imaginaire prenne vie. Au fil de ses péripéties, je me suis surprise à le trouver sympathique finalement, ainsi que la galerie de personnages secondaires, tous intéressants (le Sage du Fin Fond de l'Espace une vraie trouvaille).

Une dernière chose : heureusement, l'amour que les femmes lui porte le sauve bien souvent. Sans elles, il croupirait en prison ou serait en piteux état.  

Je remercie Rivière Blanche de m'avoir permis cette lecture. Je signale que l'exemplaire reçu présente des défauts d'impression légers comme des caractères qui se chevauchent.

Pour se le procurer (20 €) : http://www.riviereblanche.com/collection-blanche-bl2151-quaillou.html#1cfa4a9db00ccf6474ae284036a1d00c

Repost 0
20 mai 2016 5 20 /05 /mai /2016 19:05
Couverture du Dieu sans nom de Serge Rollet 17 € pour 10 nouvelles ! Collection Anticipation / Fiction

Couverture du Dieu sans nom de Serge Rollet 17 € pour 10 nouvelles ! Collection Anticipation / Fiction

Voyage au pays de Lovecraft en compagnie de créatures terrifiantes dont la particularité est de haïr les humains et de vouloir leur destruction.

Les histoires inventées par Serge Rollet renouvellent le genre habilement. Sa plume précise, sans fioritures surpasse nombres d'essais cherchant à imiter ce maître de l'horreur, éveilleur de sensations de terreur venues d'ailleurs.

Dans ce recueil, l'auteur nous offre dix nouvelles à savourer :

1) Le Dieu sans nom

Yann Martens, un professeur / archéologue, découvre après avoir participé au déplacement d'un temple Maya au cœur de la région du Yucatán, en pleine jungle que l'origine des récentes catastrophes serait liée à ce vaste chantier "Le Projet Chac". La place libre désormais sera recouverte par un barrage hydroélectrique. On ne trouble pas une terre sacrée sans conséquence ! Quelque chose s'est réveillée qu'il faudra contrer avec l'aide d'une association secrète et d'un vieux prêtre, Pedro Diaz. La fin très surprenante et pourtant cohérente donne une dimension grandiose à ces 91 pages de pur bonheur ! Le plus long texte du recueil annonce la couleur souvent noire de l'imaginaire fertile de cet auteur rare.

2) L'ennemi ancien (30 pages)

Encore une histoire de jungle, cette fois au Vietnam qu'un groupe d'américains, accompagné d'un enfant du pays, Truong, va tenter de traverser afin de retrouver un groupe de disparus composé de soldats américains qui n'ont plus donné de nouvelles. On comprend vite pourquoi mais tout l'art est dans la tension qui va crescendo à travers l'attitude du pauvre vietnamien, obligé de servir de guide malgré la certitude qu'il a d'aller au devant d'une mort effroyable. Les découvertes macabres lui donneront raison mais les soldats américains campent sur leur position. Un seul en réchappera, un métis, Johnny Eagle qui réussit à trouver la faille du "Grand Dévorant". J'ai été happée par ce texte, très réussi.

3) L'Ombre des Docks (31 pages)

Comment une île qui apparaît devant des marins, va plonger un équipage et un homme, le Capitaine Horace Mac Lane, dans un cauchemar inédit peuplé de crimes odieux.

La découverte d'un trésor au fond d'une grotte et d'un coffre qui se révèle être plutôt un sarcophage résistant aux nombreux essais d'ouverture aboutira à faire coïncider un des mythe de Lovecraft avec un célèbre tueur en série londonien. Grâce à l'aide du frère d'Horace, un érudit passionné de sciences occultes et un rituel ancien, le monde des humains sera délivré d'un monstre d'une cruauté totale. L'architecture de ce texte permet des situations passionnantes.

4) Baphomet (13 pages)

Voler des œuvres d'art dans des chapelles de campagne, des caveaux ou églises désaffectés est peut-être une bonne idée pour s'enrichir à moindre frais.

C'est l'idée de Michel Bron et de son associé qui ont crée leur association et un réseau de collectionneurs peu scrupuleux. L'affaire tournera au vinaigre quand une sculpture d'origine inconnue, créée dans une matière de basalte noir provoquera des cauchemars et la mort de l'un d'eux. Même le narrateur, en prison ne souhaite pas être remis en liberté à cause de la menace que cette statue engendre. Idée originale en tous cas.

5) Le portrait (8 pages)

Un homme, Christian emménage; quoi de plus banal. C'est sans compter sur l'attrait d'un simple tableau. Celui-ci entraînera le malheureux dans une folie destructrice et à sa suite tous les locataires qui succèderont ensuite dans ce logement hanté par une créature maléfique qui pourtant semblait amicale au début. On aborde par ce texte tout le charme des suggestions, par petites touches. J'ai bien apprécié ce ton détaché et si efficace.

6) L'étranger (4 pages)

Texte court mais percutant non pas dans les mots et expressions mais dans la conclusion terrible ! Impeccable !

7) Conte de poivrot (8 pages)

Un des seuls textes SF et à tendance humoristique très bien mené ! À découvrir.

8) Le grand tirage (4 pages)

Texte surprenant et d'une grande qualité que je ne veux pas résumer car il perdrait de sa charge !

9) Les successeurs (7 pages)

Encore un texte à coloration SF, très ironique et complètement barré, dans le bon sens du terme !

10) Les quatre saisons de l'Apocalypse (20 pages)

Quand on est le seul survivant sur Terre, il faut s'organiser. C'est ce que fait le dernier homme d'une matière désenchantée qui contraste avec les récits post-apo habituel.

Texte emprunt d'une poésie qui surprend, s'attardant sur les descriptions de la nature lors du passage des quatre saisons. Celle-ci reprend ses droits et c'est si déconcertant pour l'espèce humaine. Très intéressant témoignage d'un mortel qui ne pourra pas survivre longtemps puisque l'ironie du sort le laisse sans possibilité d'être soigné.

En un mot : achetez ce recueil : il vous réserve des heures de lecture fructueuse. Et en plus la préface d'Artikel Unbekannt donne un éclairage érudit sur l'auteur et ses sources. À la fin une interview en 10 questions précise un peu le projet de l'auteur, Serge Rollet.

Quatrième de couverture

Quatrième de couverture

Repost 0
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 15:00
Otherlands By Gaslight

The Otherlands By Gaslight

Genre : fantastique sombre pour adultes

« Bienvenue dans un dix-neuvième siècle étonnant, entre sciences et développements technologiques, mais où se cachent aussi monstres tapis dans l'ombre, adeptes des sciences occultes et hommes avides de puissance... 14 nouvelles inédites par 14 nouveaux talents de la scène SFF francophone, pour redécouvrir un autre XIXe siècle. »

Un chouette recueil que j’ai aimé parcourir. Je vais détailler un peu les 14 nouvelles que vous pourrez lire dans le cas où vous déciderez d’acheter ce livre pour la modique somme de 9,40 € (sans les frais de port) Lien : http://www.lulu.com/shop/tim-corey-and-barnett-chevin-and-emmanuel-delporte-and-florence-barrier/otherlands-by-gaslight/paperback/product-22514674.html

1) Ripperrology de Tim Corey

Monologue d’un journaliste et d’un tueur qui s’imbriquent au fur et à mesure des pages. Le premier s’interroge sur sa légitimité à couvrir les crimes effroyables d’un certain Jack The Ripper. Le deuxième suit apparemment Jack et croit devoir s’acharner sur les femmes prostituées pour le bien de l’humanité. Il consigne ses actes sous forme de lettres et s’adresse à une de ses amantes.

Cette histoire donne un éclairage original sur cette affaire du tueur célèbre, Jack ou « Tablier de cuir ». L’enquêteur / journaliste aura l’occasion de coincer le fameux tueur mais on assiste à un retournement de situation lorsqu’il se saisit du carnet appartenant à l’inconnu qui termine le boulot de Jack (si j’ai bien tout compris car c’est assez complexe). Il lit ses notes et comprend ce qui lui reste à faire. Cela a à voir avec cette question : qu’y a-t-il dans le ventre des prostitués ?

La fin est surprenante.

2) Metropolitain de Barnett Chevin

Il semblerait que sous nos pieds (si l’on est à Paris) au fond des catacombes, un autre monde attend son heure pour se répandre à la lumière du jour. Ce que va vivre le personnage de cette nouvelle, Louis Mandrin et ses compagnons lors des travaux du futur Métropolitain restera une expérience de non-retour. Que j’ai eu quand même du mal à croire plausible mais nous sommes en plein fantastique, il est vrai. Un texte dense qui ne laisse aucune échappatoire.

3) Chasseur de monstres d’Emmanuel Delporte

Emmanuel, tu as inventé un vrai personnage fort et attachant. Il claque Ezequiel !

Ses aventures dans le Londres de 1835 valent le détour. Je ne me suis pas ennuyée une seconde. D’autres personnages haut en couleur croisent son chemin comme Nancy, Fagin… Merci pour ce pur moment de lecture.

4) Ernest de Florence Barbier

Encore un beau texte qui se trouve être la correspondance d’un nouvel arrivant dans la capitale. Il s’extasie des découvertes, s’étonne que l’on puisse croire aux fantômes et autres mystères. Son journal relate son quotidien si différent de celui qu’il a quitté sans regrets. Il s’adresse à son frère qu’il a laissé. On comprend qu’il regrette qu’il ne soit pas associé au progrès de ce début du XIX ème. Petit à petit, on découvre ce personnage qui se révélera différent de que l’on croyait. Il souffre d’un mal étrange… Florence a un don certain pour restituer des ambiances à double sens.

Une documentation fournie sert cette nouvelle tout en finesse. L’ensemble est néanmoins peu fantastique mais très riche.

5) Le diamant Hope de Menerahn

L’histoire se construit autour d’un duo de choc : une sorcière, Séraphine et son compagnon, un peu voyant, Claudius. Leur mission, ramener (ou plutôt voler) un diamant prestigieux s’avère plus dangereuse que prévue. Ils honorent le contrat de leur riche cliente malgré des dangers. La fin surprend, ce qui est plutôt agréable.

Dommage que le mot « wondolingueur » soit resté (d’un précèdent concours steampunk). Sinon l’histoire est trépidante. J’ai bien aimé le rythme soutenu.

6) Morrefaction de Frédéric Livyns

Le sujet de cette histoire m’a rempli d’horreur. Le personnage Henry Dackson pris au piège et les goules esclaves font pitié. Tout commence par un petit grain de sable. Henry ne rentre pas chez lui comme prévu. Il finit dans les bras d’une créature pas si agréable que son apparence laisse supposer. Et le voilà, obligé de suivre à la lettre le plan bien huilé d’un homme diabolique. Bravo pour ce moment de pur frisson.

7) Opiums, Talismans et Petits Chats de Dean Venetza

Curieux parti-pris d’un vampire qui invite des chasseurs de vampires pour un jeu ressemblant à celui du chat et de la souris. Mais il y a semble-t-il plusieurs chats. Ça se corse. Qui l’emportera ? J’ai apprécié certaines images fortes et des personnages bien campés. De la belle écriture.

8) Au loin Big Ben sonne minuit de Marco Skoff

Je ne connaissais pas cet auteur et j’ai été agréablement surprise. L’histoire qu’il nous propose est intrigante et je me suis laissée menée par le bout du nez. Ce Benjamin est bien imprudent de prolonger sa promenade au-delà du raisonnable, c’est à dire minuit, l’heure des crimes d’un certain Jack L’éventreur. Pourtant, il presse le pas car a femme l’attend. Sa panique l’entraîne où il ne faut pas. Tout bascule à l’arrivée d’une carriole.

Je salue le bel exercice d’écriture qui m’a emmenée loin des frontières de notre monde réel. Envoûtant.

9) Une pièce scandaleuse de Barbara Cordier

J’ai bien apprécié de marcher dans les pas de cet auteur maudit, Félicien qui tente de comprendre de quelle manière il en est arrivé là, à cause d’un mauvais concours de circonstance. Il n’aurait bien sûr pas dû succomber aux charmes de cette belle actrice, Milena, d’une part et lui écrire une pièce qui la révélera dans toute sa terrible vérité d’autre part. Bien mal lui a pris de croire en elle. Milena l’entraînera trop loin… beaucoup trop loin. Mêler la mythologie au fantastique est très fort. Le texte coule tout seul. Je suis admirative.

10) Passé décomposé de Ruwan Aerts

Comment un pauvre journaliste devient la proie d’une machination odieuse. Son ami qui travaille pour un riche industriel l’invite dans son pays et lui présente sa corporation. Celle-ci œuvre à éliminer des genres de goules mais en fait il ne s’agit que d’un piège. Il n’est qu’un appât. La toile de fond, cauchemars, créatures maléfiques, scientifique fou marche à merveille. Voilà une histoire tortueuse à souhait.

11) Un portrait dans le noir de Jérôme Baronheid

Je suis surprise de trouver ce texte dans un spécial XIX ème car il pourrait se passer à n’importe quelle époque. Il s’agit d’une confrontation malheureuse, au bord de la folie avec soi-même si j’ai bien compris la fin (mais je ne crois pas que ce soit exactement ça). Ne pas chercher d’explications plausibles. Il n’y en a pas.

12) Plans biaisés de Jean-Paul Raymond

Rencontres du troisième type où le temps et l’espace se distordent au gré des rencontres de chacun des personnages énigmatiques. Qui est qui ? Perte de repères total garanti. L’écriture m’est apparue très bizarre par moment puis finalement je m’y suis faite. Les dialogues ne me semblent pas naturels mais après le point final, je comprends mieux pourquoi (apparitions éphémères, irréelles peut-être). L’ensemble fait assez penser à une pièce de théâtre et reste très original. En filagramme, Jack l’éventreur et les prostitués.

13) Putréfaction de Georges B. Zotiades

Nous voilà partis à côtoyer un inspecteur, Eugène Gisquet chargé d’élucider un mystère : le 5 ème crime, un des plus atroces d’une longue série. Un carnet écrit par la victime précédente le guide vers une découverte pour le moins surprenante et l’amène devant l’incroyable. Un rendez-vous avec la grande histoire dont je me souviendrai longtemps.

14) Un plat que se mange froid d’Antoine Leblanc

Texte court mais efficace. Désabusé, un combattant japonais (Tezuka) se retrouve dans un temple où dort un démon. Il hésite à le réveiller. La fin réserve une surprise amusante.

*

Je recommande la lecture de tous les textes de ce recueil pour vous forger votre propre opinion.

Otherlands By Gaslight
Repost 0
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 19:34
! Jeune autrice voulant écrire encore plus pour notre plaisir !

! Jeune autrice voulant écrire encore plus pour notre plaisir !

Voici le début de sa présentation sur Tipeee ​(On ne peut que la suivre les yeux fermés)

Sous ce masque oiseux se cache une autrice (oui, oui, autrice, votre correcteur d'orthographe confirmera) qui se fait appeler Nelly Chadour. Quadragénaire en crise d'adolescence perpétuelle, j'écris des romans et des nouvelles fantastiques par obligation sanitaire : si aucun mot n'est couché sur le papier, les images vives de mes récits en devenir dégueulent de partout à travers ma bouche et il faut tout nettoyer. C'est ce qu'on appelle une imagination débordante.

J'invente des histoires horribles ou palpitantes depuis que je sais tenir un crayon. D'abord sous forme de dessins, car n'étant pas un génie précoce, il fallait trouver un substitut à l'écriture, et l'alphabet sumérien était déjà pris, puis j'ai noirci mes cahiers d'écolière, mes journaux intimes, des morceaux de PQ, bref, tout ce qui pouvait supporter l'inondation d'encre et d'images qui se déverse en permanence.

Depuis 2011, des éditeurs intéressés par mon dégueulis scriptural m'ont donné l'opportunité de pondre une douzaine de nouvelles et quatre romans. Ces derniers ont pour titre les Aventures de Diane d'Aventin 1 & 2, Sibilla et Sous la Peau. Je participe également à la Fabrique de Littérature Microscopique, aimable récréation et usine à micronouvelles chtarbées. Les projets continuent, le flot est intarissable, surtout grâce à l'accueil positif des lecteurs. Rien que pour cela, je leur suis redevable ! Quelques personnes auront sans doute déjà lu les deux premiers volumes des aventures de Diane. Le troisième est sur la table d'opération, à se faire écrire et encrer. Cette gestation, nous allons la suivre ensemble.

SOUTENIR NELLY CHADOUR ou PLUMITIVE PUNITIVE
Repost 0
9 février 2016 2 09 /02 /février /2016 16:38

https://www.tipeee.com/la-plumitive-primitive

Déjà 2 mois sans écrire ici ! Pourtant mon dernier texte compte quelques 10800 mots (19 pages word) ! Pour un concours sur le thème de l'Air des éditions RroozZ. Je dois bientôt le leur envoyer (avant le 15 février 2016).

J'ai aussi participé au concours de la Cabane Jeunesse. Thème : "Nuit de pleine lune" où des monstres rôdent... le 20 février, je saurai si j'ai passé le premier tour.

En ce moment, je travaille sur le thème du Prisonnier (série culte que j'adore) pour la revue Gandahar (à rendre avant le 28 février)

Bref, malgré que je suis en retraite depuis le 1 er septembre 2015, je n'ai pas eu le temps de poster des articles sur ce blog, c'est terrible !

Aujourd'hui, j'avais envie de vous faire découvrir le beau projet de Nelly Chadour, dite Plumitive Punitive.

Plus de renseignements, ici : https://www.facebook.com/nellyscreamy/?ref=ts&fref=ts). Ses textes valent le coup, franchement ^^

Repost 0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 12:55

Ce que vous entendez maintenant est "A Shot In The Dark" du génial John Zorn (Projet Naked City) ! Saxophoniste alto, clarinettiste, producteur et compositeur ...

 

 

Né en 1953, le 2 septembre à New-York, sa discographie est tellement immense et variée qu'il est difficile de résumer ! Voici un lien  link qui vous dira tout : il va du classique au jazz en passant par le harcore ou des projets plus fous les uns que les autres ... Je l'ai découvert au travers d'un projet " Astronome" dont voici un extrait :

 

 


 

Le livret vaut son pesant de démons, axé sur le satanisme, l'ésotérisme. On dirait vraiment que les monstres imaginés par Lovecraft viennent nous cracher à la figure !

C'est le trio formé par Mike Patton (borborygmes, cris, halètements), Joey Baron (batterie hallucinée), Trévor Dun (basse) qui mène la danse (macabre) ou le Sabbat des sorcières. John Zorn dirige et c'est époustouflant !

 

Un blog qui en parle mieux que moi : link

 

Bonne écoute !

 

 
Repost 0
Published by francoisegrenierdroesch - dans Coup de coeur
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 15:22

Si vous ne connaissez pas cette série, je vous encourage vivement à vous procurez ce premier tome ...  La suite : Un privé en montagne ( tome 2 ) est tout aussi haletant !  En attente le tome 3. ( lien dans l'image vers son blog )

Un-prive-en-Champagne-51FMy-3DfwL._SL500_AA300_.jpg

Repost 0
Published by francoisegrenierdroesch - dans Coup de coeur
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 20:11

C'est une nouvelle fantastique d'un auteur surprenant ... Le prix est dérisoire mais le plaisir d'être dépaysé garanti !

Voici la description  :

 

Présentation de l'éditeur

Il y a encore quelques temps, David Verdier était un homme de la ville. Après son divorce, sa décision de tout plaquer pour s'installer dans un village isolé à la campagne fut certainement la meilleure chose qui lui soit arrivé depuis bien longtemps. Dans ce calme presque irréel, ses vieilles passions oubliées pour la photographie et la peinture allaient renaître à nouveau. Sieste à l'ombre sur la terrasse, balades à pied sous les étoiles, petit verre de whisky aux dernières lueurs du soleil couchant, autant de petits plaisirs jusqu'à lors inconnus pour lui. Rien ne semblait vouloir troubler ce bonheur bien mérité, et pourtant, David allait vite se rendre compte que sous cette belle façade, ce village si particulier cachait un mal être ancré déjà depuis bien des siècles. Il lui suffira d'une seule nuit pour que voyeurisme, obsession et désir ne fassent intégralement partie de son quotidien... et ça jusqu'à commettre l'irréparable...

 

Un commentaire d'un lecteur :

Une nouvelle fantastique qui renouvelle un sujet classique, avec un joli talent d'écriture et une maîtrise consommée de l'atmosphère. C'est cruel, pervers, angoissant, on en redemande. Le personnage et l'ambiance sont particulièrement travaillés, la chute surprenante à souhait. A lire, je recommande.

 

Bienvenue-a-Sangolin-Eric-Fesquet-41CKhPLsFZL._SS500_.jpg

 

Je le lirai prochainement et rajouterai mon commentaire très certainement enthousiaste car j'ai déjà lu d'autres nouvelles d' Eric que j'ai appréciées.

 

A vos tablettes car c'est du format Kindle. Lien dans l'image ............

Repost 0
Published by francoisegrenierdroesch - dans Coup de coeur
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 21:50

Cet auteur a déjà publié aux éditions " Du Petit Caveau ". Ses textes sont très travaillés et abordent souvent des histoires du patrimoine commun, les contes et légendes Celtes et autres, la mythologie.

Il est administrateur d'un forum d'écriture dont je vous ai parlé : l'Ecritoire des Ombres

Je vous recommande la lecture de ses nouvelles sur son blog attrayant car agrémenté de nombreuses illustrations et photos. En plus d'être un auteur fantastique d'un haut niveau, c'est un amateur d'Art éclairé, un lecteur et chroniqueur d'oeuvres majeures pour les apprentis-auteurs dont je fais partie. Il est un guide et je lui rend hommage à ma manière en vous présentant Lux Umbra ...

Paladin-78283788_p.jpgCliquez sur l'image et une sacrée histoire vous attend !

Repost 0
Published by francoisegrenierdroesch - dans Coup de coeur
commenter cet article
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 00:26

ça  y est :  il est sorti du ventre tout chaud, pendant cet été 2012, en plein mois d'Août ( un lion ?), il a été chouchouté par une édition en plein essor, porté par des talents d'auteurs multiprises et baptisé par des partenaires ne ménageant pas leur peine !

L-imaginarius428906_496064413742766_1552316399_n.jpg

 

Les zombies ont envahi cette rubrique et ce sont eux qui sont à l'honneur dans ce numéro deux de "L'IMAGINARIUS".

 

Régalez-vous en dévorant "C'est le temps du festin", une terrifiante nouvelle zombiesque inédite du talentueux romancier québécois Sylvain Johnson, membre du groupe d'auteurs des Fossoyeurs de Rêves.

Le non moins talentueux John Steelwood, autre membre éminent des Fossoyeurs, vous fera partager quant à lui son immense connaissance à propos de "La dentition des zombies" !

Quant au génial Romain Billot, lui aussi Fossoyeur de la première heure, il vous fera frémir de terreur et d'angoisse avec "Nous sommes le crépuscule".

 

Puis, délectez-vous ensuite de "La Vénus du quartier des Platanes" de Valérie Simon, "Instinct de survie" de Zaroff, "Dans la peau du personnage" d'Eloïse de Valsombre, "Exutoire" de Ludwig Heilautus et "Une nuit sur la terre" d'Eric Fesquet, avec sa surprenante fin visuelle, qui sont les nouvelles sélectionnées par la Rédaction suite à notre appel à texte.

 

Félicitations à tous les cinq pour l'originalité et la qualité de vos nouvelles ! Ambiances terrifiantes, cruelles, sensuelles ou teintées d'humour noir, vocabulaire soutenu ou argotique, il y en a pour tous les goûts avec 5 excellents textes aux styles et aux histoires totalement différents.

zombiesimages-1-.jpg

HISTOIRES DE ZOMBIES

Repost 0
Published by francoisegrenierdroesch - dans Coup de coeur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de francoisegrenierdroesch auteur fantastique
  • Le blog de francoisegrenierdroesch auteur fantastique
  • : Je mettrai mes essais littéraires, mes coups de coeur, des liens vers mon roman fantastique " LE PIANO MALÉFIQUE " car je me suis découvert une passion pour l'écriture alors que jusque là, je dessinais et gravais. Mais, je suis enseignante et donc, j'ai peu de temps à consacrer à ce blog, ne m'en voulez pas d'être parfois longtemps absente ! Du Cauchemar au rêve, il n'y a qu'un livre ! ( La Confrérie de l'imaginaire )
  • Contact

  • francoisegrenierdroesch
  • D'abord, j'ai toujours dessiné,( mon père étant peintre d'aquarelles superbes sur le vieux Troyes et œuvrant pour les Bâtiments de France comme adjoint d'architecte, j'ai hérité de son don pour le dessin ).Des rêves/cauchemars traînent dans
  • D'abord, j'ai toujours dessiné,( mon père étant peintre d'aquarelles superbes sur le vieux Troyes et œuvrant pour les Bâtiments de France comme adjoint d'architecte, j'ai hérité de son don pour le dessin ).Des rêves/cauchemars traînent dans

Texte Libre

Recherche