Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 22:30

Antho-noire-copie-1.jpg

 

Je ne connaissais pas les publications des éditions "La Cabane à mots", association loi 1901, Collectif d'auteurs, sis à La ferme en Sol, Route de Sainpuits, 58410 Entrains sur Nohain :

Leur site

Eh bien ,je ne suis pas déçue ! Malgré un humour noir corrosif,  j'ai décelé un appétit de vivre communicative, une envie de rassembler des personnalités étonnantes, diverses et variées : un plateau de choix !

Corinne Gatel-Chol aux commandes de ces éditions originales nous livre une nouvelle "Les confitures d'Angeline", comment dire, goûteuse ! J'ai été transportée par les odeurs et menée par le bout du nez ! Elle est très douée pour nous mettre l'eau à la bouche et nous amener à une fin grinçante qui croque un peu. J'ai découvert son talent de conteuse et je l'en remercie.

Ma préférée est sans aucun doute : "De l'intérieur" de Kyoko de part le sujet : des poupées aux desseins abominables. Cet auteur a le don des mises en scènes impeccables. Le climat malsain qu'elle a su distiller m'a énormément plu. Ce qui ne gâche rien, l'écriture est maîtrisée et la lecture agréable.

Ensuite, j'ai beaucoup apprécié "Massacre au Nylon" de Barbara Fouquin. L'histoire est originale et presque drôle par moment. Comment peut-on voir les choses en étant un simple bas de nylon et accessoirement, un instrument de mort. L'exercice de style dans ce genre de situation est difficile. J'admire cet auteur d'avoir réussi ces quelques pages (3 et demi) avec brio.

De même, la nouvelle de "l'histoire de l'entonnoir" d'Élodie Baillot  est surprenante. Courte mais efficace dans sa progression.

Celle de Delphine Dumouchel "Le maître du temps" m'a d'abord impressionnée par son style impeccable. Ce Tempus, sorte de savant fou brûle d'amour mais celui-ci s'avère impossible. Il mûrit un plan diabolique pour s'approprier sa Belle. Le thème du temps sous-jacent est un de ceux que j'affectionne. Bravo pour cette histoire étonnante.

Il y a "Les vieilles" de Sophie Dabat avec un retournement de situation délectable. Les personnages sont cyniques à souhait.

"La trame du temps" de Menerahn : une histoire bluffante. J'ai été conquise par cette Tabatha peu ordinaire se mêlant de l'enquête d'un inspecteur Guerlot abattu par le manque d'indices recueillis. Il accepte les propositions de cette femme exubérante qui le mènera (et nous avec) à un dénouement démoniaque. Une certaine idée de la magie, il est vrai !

"Bêtise" de Béatrice Ruffie Lacas : nouvelle grinçante. Le personnage se dévoile au fur et à mesure, dans un mouvement qui va du détail à la scène finale, pleine de sens tout à coup ! Je ne peux en dire plus au risque d'en dire trop ! Vraiment intéressant ce point de vue.

"Jamais seul" de Solenne Pourbaix est aussi un petit bijou d'insolence enfantine. Certains n'ont pas encore fini d'entendre des voix et cela donne un texte extra.

"À jamais réunis" de Jérémy Semet nous plonge dans une horreur bien glauque. L'écriture et la construction de ce texte est bien inhabituelle puisque l'on commence par la fin et tout l'intérêt réside dans cette question : comment un père en est-il arrivé à tuer avec lucidité son propre enfant ? Terrible !

"L'héritier de Lucifer" d'Anne Feugnet m'a fait entrevoir ce que des êtres placés en institut à cause de leur souffrance (traumatismes, choc psychologique la plupart du temps) peuvent receler de profondeur insoupçonnée. Sous la forme d'un journal, tenu par une infirmière dun centre psychiatrique, nous apprenons à aimer ces malades, comprendre mieux leur désarroi et en particulier l'un d'eux : Maxence mutique et porteur d'un savoir qu'il dévoilera à la fin. Une jeune Clarisse a peur de mettre au monde un démon : délire ou vérité ? Un bon équilibre est trouvé dans ce texte entre ce que le bon sens refuse et la possibilité que Clarisse ou Maxence disent vrai. Il faut écouter les "fous".

"Le gant noir" de Sylvie Arnoux commençait bien mais en cours de route je n'ai plus marché : un peu trop long à se mettre en place ou bien une fin où je me suis dis : tout ça pour ça ! Sinon, une superbe idée mais qui tombe à plat pour moi.

"Le sang noir" de Lanael Logan. Histoire aux résonnances Fantasy. Il coule un souffle épique dans les aventures de ce jeune homme énigmatique, Tarn et de cette jeune femme Eirlys, sa soeur (pas vraiment puisqu'il a été trouvé). Sa quête sera de retrouver enfin son père mais son identité se révèlera contraire à la vie. Il perdra tout, l'amour d'Eirlys. J'ai donc été déçue par cette destinée vouée au néant. Très belle écriture et imagination.

"Ordinem Niger Caprarum" de Remy Catalan est un texte déconcertant. J'ai eu beaucoup de plaisir à le lire alors qu'il répand une odeur nauséabonte. Étrange impression de ne pas être à ma place, un peu voyeuse vis à vis des sévices que subira une jeune fille sans nom, pour servir une secte sataniste. Ce thème est des plus ignobles ! Cela existe malheureusement et cet effet boomerang m'a semblé du plus mauvais effet. À prendre au 3ème degré (ou plus), je pense mais je n'ai pas réussi à m'évader de la réalité désastreuse de ces détraqués, pédophiles, nécrophiles, qui mutilent et tuent par conviction que le sang répandu plaira à leur dieu ou diable. Je dirai : beurk ! Fallait oser mais c'est juste un peu trop noir et sans humour.

"Le noir en entonnoir" de Delphine Dumouchel (alias Kinder) détend bien et mérite que l'on s'y arrête. Mots qui forment un entonnoir : fallait y penser !

Il y a un bonus en plus ! Un texte écrit à 14 mains sur une heureuse gagnante du concours lancé par la maison : il s'agit de Cali mais j'avoue avoir eu du mal à suivre ...

Pour tout cela MERCI, La Cabane à Mots et vivement le prochain (consacré au Père Noël si je ne me trompe pas )

Antho-noire-4eme-de-couv.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by francoisegrenierdroesch - dans CHRONIQUE
commenter cet article

commentaires

Corinne Gatel-Chol 31/08/2013 13:22

Merci sincèrement Françoise pour cette belle appréciation de notre petite ANTHO^^
Très très sympa !!!!

francoisegrenierdroesch 01/09/2013 19:34



Tout le plaisir est pour moi. J'ai vraiment apprécié de lire tous ces textes et de rencontrer une équipe si dynamique. Longue vie à toi et La Cabane à Mots.



Présentation

  • : Le blog de francoisegrenierdroesch auteur fantastique
  • Le blog de francoisegrenierdroesch auteur fantastique
  • : Je mettrai mes essais littéraires, mes coups de coeur, des liens vers mon roman fantastique " LE PIANO MALÉFIQUE " car je me suis découvert une passion pour l'écriture alors que jusque là, je dessinais et gravais. Mais, je suis enseignante et donc, j'ai peu de temps à consacrer à ce blog, ne m'en voulez pas d'être parfois longtemps absente ! Du Cauchemar au rêve, il n'y a qu'un livre ! ( La Confrérie de l'imaginaire )
  • Contact

  • francoisegrenierdroesch
  • D'abord, j'ai toujours dessiné,( mon père étant peintre d'aquarelles superbes sur le vieux Troyes et œuvrant pour les Bâtiments de France comme adjoint d'architecte, j'ai hérité de son don pour le dessin ).Des rêves/cauchemars traînent dans
  • D'abord, j'ai toujours dessiné,( mon père étant peintre d'aquarelles superbes sur le vieux Troyes et œuvrant pour les Bâtiments de France comme adjoint d'architecte, j'ai hérité de son don pour le dessin ).Des rêves/cauchemars traînent dans

Texte Libre

Recherche