Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2016 5 20 /05 /mai /2016 19:05
Couverture du Dieu sans nom de Serge Rollet 17 € pour 10 nouvelles ! Collection Anticipation / Fiction

Couverture du Dieu sans nom de Serge Rollet 17 € pour 10 nouvelles ! Collection Anticipation / Fiction

Voyage au pays de Lovecraft en compagnie de créatures terrifiantes dont la particularité est de haïr les humains et de vouloir leur destruction.

Les histoires inventées par Serge Rollet renouvellent le genre habilement. Sa plume précise, sans fioritures surpasse nombres d'essais cherchant à imiter ce maître de l'horreur, éveilleur de sensations de terreur venues d'ailleurs.

Dans ce recueil, l'auteur nous offre dix nouvelles à savourer :

1) Le Dieu sans nom

Yann Martens, un professeur / archéologue, découvre après avoir participé au déplacement d'un temple Maya au cœur de la région du Yucatán, en pleine jungle que l'origine des récentes catastrophes serait liée à ce vaste chantier "Le Projet Chac". La place libre désormais sera recouverte par un barrage hydroélectrique. On ne trouble pas une terre sacrée sans conséquence ! Quelque chose s'est réveillée qu'il faudra contrer avec l'aide d'une association secrète et d'un vieux prêtre, Pedro Diaz. La fin très surprenante et pourtant cohérente donne une dimension grandiose à ces 91 pages de pur bonheur ! Le plus long texte du recueil annonce la couleur souvent noire de l'imaginaire fertile de cet auteur rare.

2) L'ennemi ancien (30 pages)

Encore une histoire de jungle, cette fois au Vietnam qu'un groupe d'américains, accompagné d'un enfant du pays, Truong, va tenter de traverser afin de retrouver un groupe de disparus composé de soldats américains qui n'ont plus donné de nouvelles. On comprend vite pourquoi mais tout l'art est dans la tension qui va crescendo à travers l'attitude du pauvre vietnamien, obligé de servir de guide malgré la certitude qu'il a d'aller au devant d'une mort effroyable. Les découvertes macabres lui donneront raison mais les soldats américains campent sur leur position. Un seul en réchappera, un métis, Johnny Eagle qui réussit à trouver la faille du "Grand Dévorant". J'ai été happée par ce texte, très réussi.

3) L'Ombre des Docks (31 pages)

Comment une île qui apparaît devant des marins, va plonger un équipage et un homme, le Capitaine Horace Mac Lane, dans un cauchemar inédit peuplé de crimes odieux.

La découverte d'un trésor au fond d'une grotte et d'un coffre qui se révèle être plutôt un sarcophage résistant aux nombreux essais d'ouverture aboutira à faire coïncider un des mythe de Lovecraft avec un célèbre tueur en série londonien. Grâce à l'aide du frère d'Horace, un érudit passionné de sciences occultes et un rituel ancien, le monde des humains sera délivré d'un monstre d'une cruauté totale. L'architecture de ce texte permet des situations passionnantes.

4) Baphomet (13 pages)

Voler des œuvres d'art dans des chapelles de campagne, des caveaux ou églises désaffectés est peut-être une bonne idée pour s'enrichir à moindre frais.

C'est l'idée de Michel Bron et de son associé qui ont crée leur association et un réseau de collectionneurs peu scrupuleux. L'affaire tournera au vinaigre quand une sculpture d'origine inconnue, créée dans une matière de basalte noir provoquera des cauchemars et la mort de l'un d'eux. Même le narrateur, en prison ne souhaite pas être remis en liberté à cause de la menace que cette statue engendre. Idée originale en tous cas.

5) Le portrait (8 pages)

Un homme, Christian emménage; quoi de plus banal. C'est sans compter sur l'attrait d'un simple tableau. Celui-ci entraînera le malheureux dans une folie destructrice et à sa suite tous les locataires qui succèderont ensuite dans ce logement hanté par une créature maléfique qui pourtant semblait amicale au début. On aborde par ce texte tout le charme des suggestions, par petites touches. J'ai bien apprécié ce ton détaché et si efficace.

6) L'étranger (4 pages)

Texte court mais percutant non pas dans les mots et expressions mais dans la conclusion terrible ! Impeccable !

7) Conte de poivrot (8 pages)

Un des seuls textes SF et à tendance humoristique très bien mené ! À découvrir.

8) Le grand tirage (4 pages)

Texte surprenant et d'une grande qualité que je ne veux pas résumer car il perdrait de sa charge !

9) Les successeurs (7 pages)

Encore un texte à coloration SF, très ironique et complètement barré, dans le bon sens du terme !

10) Les quatre saisons de l'Apocalypse (20 pages)

Quand on est le seul survivant sur Terre, il faut s'organiser. C'est ce que fait le dernier homme d'une matière désenchantée qui contraste avec les récits post-apo habituel.

Texte emprunt d'une poésie qui surprend, s'attardant sur les descriptions de la nature lors du passage des quatre saisons. Celle-ci reprend ses droits et c'est si déconcertant pour l'espèce humaine. Très intéressant témoignage d'un mortel qui ne pourra pas survivre longtemps puisque l'ironie du sort le laisse sans possibilité d'être soigné.

En un mot : achetez ce recueil : il vous réserve des heures de lecture fructueuse. Et en plus la préface d'Artikel Unbekannt donne un éclairage érudit sur l'auteur et ses sources. À la fin une interview en 10 questions précise un peu le projet de l'auteur, Serge Rollet.

Quatrième de couverture

Quatrième de couverture

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de francoisegrenierdroesch auteur fantastique
  • Le blog de francoisegrenierdroesch auteur fantastique
  • : Je mettrai mes essais littéraires, mes coups de coeur, des liens vers mon roman fantastique " LE PIANO MALÉFIQUE " car je me suis découvert une passion pour l'écriture alors que jusque là, je dessinais et gravais. Mais, je suis enseignante et donc, j'ai peu de temps à consacrer à ce blog, ne m'en voulez pas d'être parfois longtemps absente ! Du Cauchemar au rêve, il n'y a qu'un livre ! ( La Confrérie de l'imaginaire )
  • Contact

  • francoisegrenierdroesch
  • D'abord, j'ai toujours dessiné,( mon père étant peintre d'aquarelles superbes sur le vieux Troyes et œuvrant pour les Bâtiments de France comme adjoint d'architecte, j'ai hérité de son don pour le dessin ).Des rêves/cauchemars traînent dans
  • D'abord, j'ai toujours dessiné,( mon père étant peintre d'aquarelles superbes sur le vieux Troyes et œuvrant pour les Bâtiments de France comme adjoint d'architecte, j'ai hérité de son don pour le dessin ).Des rêves/cauchemars traînent dans

Texte Libre

Recherche