Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 15:00
Otherlands By Gaslight

The Otherlands By Gaslight

Genre : fantastique sombre pour adultes

« Bienvenue dans un dix-neuvième siècle étonnant, entre sciences et développements technologiques, mais où se cachent aussi monstres tapis dans l'ombre, adeptes des sciences occultes et hommes avides de puissance... 14 nouvelles inédites par 14 nouveaux talents de la scène SFF francophone, pour redécouvrir un autre XIXe siècle. »

Un chouette recueil que j’ai aimé parcourir. Je vais détailler un peu les 14 nouvelles que vous pourrez lire dans le cas où vous déciderez d’acheter ce livre pour la modique somme de 9,40 € (sans les frais de port) Lien : http://www.lulu.com/shop/tim-corey-and-barnett-chevin-and-emmanuel-delporte-and-florence-barrier/otherlands-by-gaslight/paperback/product-22514674.html

1) Ripperrology de Tim Corey

Monologue d’un journaliste et d’un tueur qui s’imbriquent au fur et à mesure des pages. Le premier s’interroge sur sa légitimité à couvrir les crimes effroyables d’un certain Jack The Ripper. Le deuxième suit apparemment Jack et croit devoir s’acharner sur les femmes prostituées pour le bien de l’humanité. Il consigne ses actes sous forme de lettres et s’adresse à une de ses amantes.

Cette histoire donne un éclairage original sur cette affaire du tueur célèbre, Jack ou « Tablier de cuir ». L’enquêteur / journaliste aura l’occasion de coincer le fameux tueur mais on assiste à un retournement de situation lorsqu’il se saisit du carnet appartenant à l’inconnu qui termine le boulot de Jack (si j’ai bien tout compris car c’est assez complexe). Il lit ses notes et comprend ce qui lui reste à faire. Cela a à voir avec cette question : qu’y a-t-il dans le ventre des prostitués ?

La fin est surprenante.

2) Metropolitain de Barnett Chevin

Il semblerait que sous nos pieds (si l’on est à Paris) au fond des catacombes, un autre monde attend son heure pour se répandre à la lumière du jour. Ce que va vivre le personnage de cette nouvelle, Louis Mandrin et ses compagnons lors des travaux du futur Métropolitain restera une expérience de non-retour. Que j’ai eu quand même du mal à croire plausible mais nous sommes en plein fantastique, il est vrai. Un texte dense qui ne laisse aucune échappatoire.

3) Chasseur de monstres d’Emmanuel Delporte

Emmanuel, tu as inventé un vrai personnage fort et attachant. Il claque Ezequiel !

Ses aventures dans le Londres de 1835 valent le détour. Je ne me suis pas ennuyée une seconde. D’autres personnages haut en couleur croisent son chemin comme Nancy, Fagin… Merci pour ce pur moment de lecture.

4) Ernest de Florence Barbier

Encore un beau texte qui se trouve être la correspondance d’un nouvel arrivant dans la capitale. Il s’extasie des découvertes, s’étonne que l’on puisse croire aux fantômes et autres mystères. Son journal relate son quotidien si différent de celui qu’il a quitté sans regrets. Il s’adresse à son frère qu’il a laissé. On comprend qu’il regrette qu’il ne soit pas associé au progrès de ce début du XIX ème. Petit à petit, on découvre ce personnage qui se révélera différent de que l’on croyait. Il souffre d’un mal étrange… Florence a un don certain pour restituer des ambiances à double sens.

Une documentation fournie sert cette nouvelle tout en finesse. L’ensemble est néanmoins peu fantastique mais très riche.

5) Le diamant Hope de Menerahn

L’histoire se construit autour d’un duo de choc : une sorcière, Séraphine et son compagnon, un peu voyant, Claudius. Leur mission, ramener (ou plutôt voler) un diamant prestigieux s’avère plus dangereuse que prévue. Ils honorent le contrat de leur riche cliente malgré des dangers. La fin surprend, ce qui est plutôt agréable.

Dommage que le mot « wondolingueur » soit resté (d’un précèdent concours steampunk). Sinon l’histoire est trépidante. J’ai bien aimé le rythme soutenu.

6) Morrefaction de Frédéric Livyns

Le sujet de cette histoire m’a rempli d’horreur. Le personnage Henry Dackson pris au piège et les goules esclaves font pitié. Tout commence par un petit grain de sable. Henry ne rentre pas chez lui comme prévu. Il finit dans les bras d’une créature pas si agréable que son apparence laisse supposer. Et le voilà, obligé de suivre à la lettre le plan bien huilé d’un homme diabolique. Bravo pour ce moment de pur frisson.

7) Opiums, Talismans et Petits Chats de Dean Venetza

Curieux parti-pris d’un vampire qui invite des chasseurs de vampires pour un jeu ressemblant à celui du chat et de la souris. Mais il y a semble-t-il plusieurs chats. Ça se corse. Qui l’emportera ? J’ai apprécié certaines images fortes et des personnages bien campés. De la belle écriture.

8) Au loin Big Ben sonne minuit de Marco Skoff

Je ne connaissais pas cet auteur et j’ai été agréablement surprise. L’histoire qu’il nous propose est intrigante et je me suis laissée menée par le bout du nez. Ce Benjamin est bien imprudent de prolonger sa promenade au-delà du raisonnable, c’est à dire minuit, l’heure des crimes d’un certain Jack L’éventreur. Pourtant, il presse le pas car a femme l’attend. Sa panique l’entraîne où il ne faut pas. Tout bascule à l’arrivée d’une carriole.

Je salue le bel exercice d’écriture qui m’a emmenée loin des frontières de notre monde réel. Envoûtant.

9) Une pièce scandaleuse de Barbara Cordier

J’ai bien apprécié de marcher dans les pas de cet auteur maudit, Félicien qui tente de comprendre de quelle manière il en est arrivé là, à cause d’un mauvais concours de circonstance. Il n’aurait bien sûr pas dû succomber aux charmes de cette belle actrice, Milena, d’une part et lui écrire une pièce qui la révélera dans toute sa terrible vérité d’autre part. Bien mal lui a pris de croire en elle. Milena l’entraînera trop loin… beaucoup trop loin. Mêler la mythologie au fantastique est très fort. Le texte coule tout seul. Je suis admirative.

10) Passé décomposé de Ruwan Aerts

Comment un pauvre journaliste devient la proie d’une machination odieuse. Son ami qui travaille pour un riche industriel l’invite dans son pays et lui présente sa corporation. Celle-ci œuvre à éliminer des genres de goules mais en fait il ne s’agit que d’un piège. Il n’est qu’un appât. La toile de fond, cauchemars, créatures maléfiques, scientifique fou marche à merveille. Voilà une histoire tortueuse à souhait.

11) Un portrait dans le noir de Jérôme Baronheid

Je suis surprise de trouver ce texte dans un spécial XIX ème car il pourrait se passer à n’importe quelle époque. Il s’agit d’une confrontation malheureuse, au bord de la folie avec soi-même si j’ai bien compris la fin (mais je ne crois pas que ce soit exactement ça). Ne pas chercher d’explications plausibles. Il n’y en a pas.

12) Plans biaisés de Jean-Paul Raymond

Rencontres du troisième type où le temps et l’espace se distordent au gré des rencontres de chacun des personnages énigmatiques. Qui est qui ? Perte de repères total garanti. L’écriture m’est apparue très bizarre par moment puis finalement je m’y suis faite. Les dialogues ne me semblent pas naturels mais après le point final, je comprends mieux pourquoi (apparitions éphémères, irréelles peut-être). L’ensemble fait assez penser à une pièce de théâtre et reste très original. En filagramme, Jack l’éventreur et les prostitués.

13) Putréfaction de Georges B. Zotiades

Nous voilà partis à côtoyer un inspecteur, Eugène Gisquet chargé d’élucider un mystère : le 5 ème crime, un des plus atroces d’une longue série. Un carnet écrit par la victime précédente le guide vers une découverte pour le moins surprenante et l’amène devant l’incroyable. Un rendez-vous avec la grande histoire dont je me souviendrai longtemps.

14) Un plat que se mange froid d’Antoine Leblanc

Texte court mais efficace. Désabusé, un combattant japonais (Tezuka) se retrouve dans un temple où dort un démon. Il hésite à le réveiller. La fin réserve une surprise amusante.

*

Je recommande la lecture de tous les textes de ce recueil pour vous forger votre propre opinion.

Otherlands By Gaslight

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de francoisegrenierdroesch auteur fantastique
  • Le blog de francoisegrenierdroesch auteur fantastique
  • : Je mettrai mes essais littéraires, mes coups de coeur, des liens vers mon roman fantastique " LE PIANO MALÉFIQUE " car je me suis découvert une passion pour l'écriture alors que jusque là, je dessinais et gravais. Mais, je suis enseignante et donc, j'ai peu de temps à consacrer à ce blog, ne m'en voulez pas d'être parfois longtemps absente ! Du Cauchemar au rêve, il n'y a qu'un livre ! ( La Confrérie de l'imaginaire )
  • Contact

  • francoisegrenierdroesch
  • D'abord, j'ai toujours dessiné,( mon père étant peintre d'aquarelles superbes sur le vieux Troyes et œuvrant pour les Bâtiments de France comme adjoint d'architecte, j'ai hérité de son don pour le dessin ).Des rêves/cauchemars traînent dans
  • D'abord, j'ai toujours dessiné,( mon père étant peintre d'aquarelles superbes sur le vieux Troyes et œuvrant pour les Bâtiments de France comme adjoint d'architecte, j'ai hérité de son don pour le dessin ).Des rêves/cauchemars traînent dans

Texte Libre

Recherche